/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Premières éclosions rapportées aux Îles-de-la-Madeleine

Coup d'oeil sur cet article

Relativement épargnées par la COVID-19 jusqu’ici, les Îles-de-la-Madeleine doivent maintenant faire face aux deux premières éclosions sur leur territoire depuis le début de la pandémie.

• À lire aussi: [EN DIRECT] Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Troisième jour de plus de 100 cas de COVID-19 à Québec

Le Bistro Plongée Alpha, propriété du célèbre plongeur et cinéaste Mario Cyr, qui est situé sur l’île de la Grande Entrée, a annoncé vendredi sur les réseaux sociaux que «plusieurs» cas de COVID-19 avaient été déclarés parmi ses employés.

D’après l’établissement, quatre membres du personnel ont reçu un résultat positif et d’autres sont en attente des résultats de leur test.

«C’est une histoire classique. Ce sont des gens qui ont travaillé tout l’été ensemble, et à leur dernière journée, ils ont décidé de faire une fête en soirée. Ils ont oublié les [règles sanitaires]», explique le directeur de santé publique de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, le Dr Yv Bonnier-Viger.

Rétraction

De son côté, la gérante de l’établissement, Mylèna Cyr, nie catégoriquement que ses employés ont pris part à une quelconque fête.

«C’est complètement faux. Je suis complètement démolie et je ne comprends pas qu’un directeur de santé publique fasse ce genre d’affirmation là, alors que ce n’est pas vrai», a-t-elle martelé, soulignant avoir à cœur la santé et la sécurité de ses clients et de ses employés.

Relancé à ce propos samedi soir, le Dr Bonnier-Viger a assuré que les conclusions évoquées provenaient d’une enquête épidémiologique en bonne et due forme de la Santé publique. Il fera tout de même des vérifications supplémentaires auprès de ses enquêteurs.

Dimanche matin, le directeur régional de santé publique a précisé que cette éclosion n'était finalement pas issue d'une fête, mais plutôt d'un souper entre «au moins deux employés». 

«Si je leur ai fait du tort, je m'excuse profondément», a-t-il tenu à souligner.

Une deuxième éclosion

Aucune recommandation particulière de la Santé publique n’a dû être émise pour le restaurant puisqu’il s’agissait de la dernière semaine d’opération du bistro pour la saison. Actuellement, aucun client de l’établissement n’a été déclaré positif.

Toutefois, une seconde éclosion survenue pratiquement au même moment sur une autre île de l’archipel, l’île du Cap aux Meules, a fait au moins deux autres infectés. Cette fois, il s’agit d’une éclosion en communauté. Impossible pour l’instant de faire un lien entre les deux événements.

«Le virus est toujours présent, caché quelque part. Est-ce qu’il a été introduit par un autre voyageur et s’est tranquillement propagé d’une personne asymptomatique à une autre? C’est difficile à savoir exactement. On n’a pas encore trouvé la source», indique le Dr Bonnier-Viger.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.