/sports/soccer/impact
Navigation

Bush aurait été échangé

Coup d'oeil sur cet article

Le nom du gardien Evan Bush était sur les lèvres de plusieurs personnes, dimanche soir.

• À lire aussi: Écrasé par les Red Bulls

Plus d’une heure après le match, le collègue Vincent Destouches, de TVA Sports, laissait entendre que Bush aurait été échangé aux Whitecaps de Vancouver. Au moment d’aller sous presse, on ne connaissait pas les détails de cette transaction.

Tout le monde avait remarqué que le gardien de 34 ans n’était pas en uniforme dimanche soir, lui qui n’est pas blessé.

« Il va y avoir un échange », a simplement indiqué Thierry Henry qui a refusé d’en dire plus, se contentant de vanter le travail accompli par Bush au cours de ses dix saisons dans un maillot de l’Impact.

Vancouver serait une destination logique pour Bush. Les gardiens des Whitecaps sont indisposés par des blessures.

Depuis que le club est en MLS, Bush a disputé 176 rencontres, se façonnant une fiche de 64 victoires, 78 défaites et 34 verdicts nuls. Il a aussi obtenu 40 jeux blancs. Cette saison, il a perdu son poste de partant aux mains de Clément Diop. 

Fatigue et quarantaine

Pour revenir au match, Henry n’a pas cherché bien loin pour expliquer la déconvenue de son équipe.

« Il y a des joueurs blessés, on est loin des familles, on ne joue pas à la maison. On s’est mis en difficulté contre Toronto et Vancouver, mais on a vu ce qui s’est passé sur les derniers matchs, il y a de la fatigue physique et mentale.

« Jouer les deux derniers matchs sans Saphir [Taïder] et Romell [Quioto] a aussi été difficile pour nous. »

L’équipe est rentrée à Montréal après la rencontre, ce qui va faire du bien à tout le monde, mais qui va aussi compliquer les choses.

« On sera en quarantaine, on ne pourra pas s’entraîner et s’occuper des joueurs blessés. Ce n’est pas facile à gérer », a insisté Thierry Henry.

Mais Samuel Piette a mentionné que ce bref retour fera le plus grand bien.

« Quand tu traverses une période difficile, ça fait du bien de se changer les idées, alors le temps qu’on va pouvoir passer avec nos familles va faire du bien.

« Ça va nous donner la chance de réfléchir un peu et quand on va se retrouver, on va peut-être pouvoir trouver des solutions. »

Ce n’est pas tant que l’Impact a mal joué. Il a surtout commis des erreurs qui ont été coûteuses.

« On a fait un bon match en général, surtout une bonne première demie, a affirmé Samuel Piette. On voulait jouer au ballon et ça ressemblait plus à notre identité. »

Il a déploré les erreurs défensives qui ont coulé l’équipe. « Mais tu ne peux pas donner ce genre de buts et rentrer au vestiaire avec un retard d’un but. 

« Il faut corriger ces erreurs défensives. Chaque fois qu’ils montaient avec la balle, j’avais l’impression qu’il y avait une action dangereuse pour eux. »