/sports/racing
Navigation

F1: Lewis Hamilton doit attendre, Lance Stroll percuté

Le pilote Lewis Hamilton
Photo AFP Le pilote Lewis Hamilton

Coup d'oeil sur cet article

Profitant de deux pénalités distinctes décernées au détenteur de la position de tête Lewis Hamilton, Valtteri Bottas a remporté le Grand Prix de Formule 1 de Russie, dimanche.

• À lire aussi: Pérez sauve les meubles...

Hamilton, qui cherchait à égaler le record pour le plus de victoires en carrière détenu par le légendaire Michael Schumacher avec 91, a été sanctionné pour deux simulations de départ interdites avant la formation de la grille de départ. Il a servi sa pénalité de 10 secondes lors de son unique arrêt aux puits.

Le Québécois Lance Stroll a quant à lui terminé sa course dans le mur dès le premier tour après que le Monégasque Charles Leclerc l’eut percuté. Il avait pris le départ 12e. Plusieurs incidents ont marqué la première boucle, ce qui a forcé l’intervention de la voiture de sécurité.

Max Verstappen et Hamilton ont complété le podium, tandis que le Mexicain Sergio Perez, coéquipier de Stroll chez Racing Point, a conclu l’épreuve quatrième.

À deux points de la suspension

En plus de sa pénalité en temps, Hamilton a vu deux autres points d’inconduite être portés à son dossier, portant son total à 10, alors que 12 points valent une suspension d’une course. Les commissaires ont toutefois fait marche arrière en après-midi, octroyant plutôt une amende à Mercedes.

Quoi qu’il en soit, Hamilton digère bien mal cette pénalité.

«Il faut que j'aille voir le règlement, que j'aille voir ce que j'ai fait de mal précisément, a commenté Hamilton en entrevue avec le réseau Sky Sports F1. Je suis sûr que personne n'a jamais eu deux pénalités de cinq secondes pour quelque chose de si ridicule. Je ne mettrais personne en danger, j'ai fait ça sur un million de circuits au fil des années et ça n'a jamais été remis en question. Mais c'est comme ça.»

Hamilton n’a pas été en mesure de cacher son amertume lorsqu’on lui a demandé si la sanction était excessive. «Bien sûr que oui. Ils font tout... Il fallait s'y attendre. Ils essaient de m'arrêter, n'est-ce pas? C'est évident. Mais ce n'est pas grave. Je vais continuer à travailler, rester concentré, et on verra ce qu'il se passera.»

Pendant que Hamilton tentait de limiter les dégâts, son coéquipier chez Mercedes, Bottas, en a profité pour réduire l’écart au classement. Le Finlandais est maintenant à 44 points de Hamilton, qui domine avec 205 points.

«[Ma dernière victoire datait] d'un moment, mais c'est passé très près de nombreuses fois, a dit le vainqueur, qui avait également triomphé lors du premier GP de la saison, en Autriche. Je trouve que mon rythme de course, surtout cette saison, a été meilleur que lors des saisons précédentes. (...) Les choses sont assurément allées dans mon sens aujourd'hui.»

En bref  

Le vétéran finlandais Kimi Raikkonen a par ailleurs égalé le record pour le plus de départs en F1 avec 322. Le Brésilien Rubens Barrichello est le codétenteur de la marque. Raikkonen a terminé la course du jour en 14e position.

Le Torontois Nicholas Latifi (Williams) a conclu la course au 16e échelon.

La prochaine étape sera le GP de l’Eifel, qui aura lieu dans deux semaines sur le mythique Nurburgring, en Allemagne.

Stroll condamne une manœuvre négligente de Leclerc     

Lance Stroll ne gardera pas de bons souvenirs du Grand Prix de Formule 1 de Russie. Victime d’un ennui mécanique pendant les qualifications samedi, le Québécois est sorti perdant d’un accrochage provoqué par Charles Leclerc, dimanche.

L’athlète de 21 ans a d’abord retraité aux puits en raison d’une surchauffe lors du deuxième segment des qualifications, ce qui l’a privé d’un deuxième tour rapide. Il a dû se contenter de la 12e place sur la grille de départ.

Malgré tout, Stroll a connu un excellent départ à l’extinction des feux dimanche, si bien qu’il roulait en septième position après avoir dépassé Leclerc. Ce dernier a toutefois été incapable d’éviter la roue arrière de Stroll, qui lui avait pourtant laissé tout l’espace nécessaire.

«J'ai pris un excellent départ et j'étais à la septième place au moment de la collision, a-t-il analysé dans un communiqué de son écurie Racing Point. Ayant eu le libre choix des pneus en partant en dehors du top 10, nous étions vraiment bien placés pour exécuter une course solide et marquer plein de points. Malheureusement, ce n’est pas arrivé parce que mon pneu arrière droit a été heurté par Leclerc lors du premier tour.»

Après avoir regardé la reprise, le Montréalais croit que le Monégasque aurait pu éviter l’accrochage au volant de sa Ferrari et il estime qu’il aurait dû être pénalisé pour son geste.

«Je suis très surpris qu'il n'ait pas obtenu de pénalité, car je lui ai laissé beaucoup de place et il aurait pu éviter le contact en évitant de sortir aussi large du virage. J'étais sur le bord de la piste et je n'aurais pas pu faire plus pour l'éviter, donc je suis déçu qu'un geste négligent nous ait coûté un résultat potentiellement bon.»

Pas question de se morfondre toutefois, même s’il s’agit d’un deuxième abandon consécutif. Le Québécois a conséquemment glissé de la quatrième à la huitième place au classement des pilotes.

«Ce qui est fait est fait, et je suis prêt à me concentrer sur un retour plus fort en Allemagne», a-t-il conclu. 

Résultats   

  • Date : 27 septembre 2020 
  • Circuit : Sotchi    

10e étape du Championnat du monde de F1 

1. Valtteri Bottas: (FIN/Mercedes) 1 h 34 min 00,364 s

2. Max Verstappen: (PB/Red Bull-Honda) à 7 729 s

3. Lewis Hamilton: (GBR/Mercedes) à 22 729 s

4. Sergio Pérez: (MEX/Racing Point-Mercedes) à 30 558 s

5. Daniel Ricciardo: (AUS/Renault) à 52 065 s

6. Charles Leclerc: (MON/Ferrari) à1:02,186 s

7. Esteban Ocon: (FRA/Renault) à 1:08.006 s

8. Daniil Kvyat: (RUS/AlphaTauri-Honda) à 1:08.740 s

9. Pierre Gasly: (FRA/AlphaTauri-Honda à 1:29.766 s

10. Alexander Albon: (THA/Red Bull-Honda) à 1:37 860 s

11. Antonio Giovinazzi: (ITA/Alfa Roemo Racing-Ferrari) à 1 tour

12. Kevin Magnussen: (DAN/Haas-Ferrari) à 1 tour

13. Sebastian Vettel: (ALL/Ferrari) à 1 tour

14. Kimi Räikkönen: (FIN/Alpha Romeo Racing-Ferrari à 1 tour

15. Lance Norris: (GBR/McLaren-Renault) à 1 tour

16. Nicholas Latifi: (CAN/Williams-Mercedes) à 1 tour

17. Romain Grosjean: (FRA/Haas-Ferrari) à 1 tour

18. George Russell: (GBR/Williams-Mercedes) à 1 tour

Abandons

Carlos Sainz Jr: (ESP/McLaren Renault), 1er tour

Lance Stroll: (CAN/Racing Point-Mercedes), accident 1er tour