/sports/hockey
Navigation

Les Stars résistent

Corey Perry marque en deuxième prolongation

Coup d'oeil sur cet article

EDMONTON | Les joueurs des Stars ont beau être dans la bulle d’Edmonton depuis deux mois, il n’était pas question pour eux de plier bagage et de rentrer à la maison. Faisant face à l’élimination, la troupe de Rick Bowness a été en mesure de résister.

• À lire aussi: «Une question de vie ou de mort» -Corey Perry

Les Stars ont vaincu le Lightning 3 à 2, samedi soir au Rogers Place, provoquant du même coup la tenue d’un sixième match, en finale de la Coupe Stanley.

Corey Perry, avec un but inscrit à 9 min 23s de la deuxième prolongation, a forcé tout le personnel des deux équipes à demeurer dans la capitale albertaine pendant au moins deux jours de plus.

Une victoire acquise de peine et de misère, considérant que les Stars n’avaient décoché que deux tirs au but au cours de la première prolongation.

On dit souvent que les vétérans sont ceux doivent prêcher par l’exemple. Surtout ceux qui ont déjà remporté la coupe Stanley et qui connaissent tous les sacrifices nécessaires pour y arriver. 

Si Tyler Seguin a été plutôt invisible au cours de cette finale, le réveil de Perry, à compter du quatrième match, a fait le plus grand bien aux Stars. Champion de la Coupe Stanley avec les Ducks en 2007, l’Ontarien de 35 ans avait également ouvert la marque plutôt dans la rencontre.

Pavelski encore

Joe Pavelski a, une fois de plus, permis au directeur général Jim Nill de se féliciter de l’avoir mis sous contrat en juillet 2019. Le vétéran de 36 ans, qui a hésité entre les Stars et le Lightning au moment de signer sa nouvelle entente, a été le joueur le plus menaçant de son équipe. 

Victime de quelques arrêts d’Andrei Vasilevskiy, Pavelski a fini par pousser les deux équipes en prolongation en inscrivant son 13e but des présentes séries éliminatoires. Une contribution exceptionnelle pour celui qui avait fait bouger les cordages seulement 14 fois en 67 matchs pendant la saison.

Chancelant à quelques occasions lors des troisième et quatrième matchs, Anton Khudobin a tenu le coup. Il a repoussé 39 tirs. Ondrej Palat et Mikhail Sergachev sont parvenus à le déjouer. 

Ce qu’on a remarqué...  

Des Stars maganés

Les Stars ont perdu leur lot de soldats tout au long de cette finale. Sans Radek Faksa (blessé contre Vegas) et Blake Comeau, deux de ses cinq principaux hommes de confiance en infériorité numérique, Rick Bowness a dû se rabattre sur Tyler Seguin et Jamie Benn, des joueurs qui n’avaient pratiquement jamais obtenu des missions semblables au cours de leur carrière.

Une très longue présence

Victor Hedman a l’habitude de passer près de la moitié du match sur la patinoire. Toutefois, ses présences excèdent rarement les 50 secondes. Sauf que samedi, au cours du deuxième vingt, il n’a eu d’autre choix que de demeurer sur la surface de jeu pendant 3 min 3 s. Une présence en infériorité numérique de 62 secondes, à laquelle se sont ajoutés deux dégagements refusés, a empêché le Suédois de rentrer au banc. 

Pavelski devant Mullen

En faisant bouger les cordages, Joe Pavelski est devenu le patineur né aux États-Unis le plus productif de l’histoire des séries éliminatoires de la LNH. Ses 61 buts lui ont permis de devancer Joe Mullen, détenteur de la marque depuis 1994.

+
Joe Pavelski
Pavelski n’a pas simplement marqué un but important. En prolongation, il a également sacrifié son corps en bloquant un dangereux tir de Brayden Point.
-
Jamie Benn
Les Stars auraient eu besoin d’une plus grande contribution de leur capitaine. Benn n’a récolté qu’une mention d’assistance dans cette finale.
P
3
2
Première période
1-DAL: Corey Perry (4) (Seguin, Oleksiak)17:52
Punitions: Punition: Seguin (Dal) 4:19.
Deuxième période
2-TB: Ondrej Palat (11) (Kucherov, Point)4:37
Punitions: Punition: Verhaeghe (TB) 12:33.
Troisième période
3-TB: Mikhail Sergachev (3) (Point)3:38 4-DAL: Joe Pavelski (13) (Heiskanen, Seguin)13:15
Punitions: Punition: Cernak (TB) 11:06.
Prolongation 1
Aucun but.
Punitions: Punition: aucune.
Prolongation 2
5-DAL: Corey Perry (5) (Seguin, Klingberg)9:23
Punitions: Punition: aucune.
Tirs au but
DALLAS 8 - 6 - 13 - 2 - 4 - 33 TAMPA BAY 10 - 13 - 7 - 7 - 4 - 41
Gardiens:
DAL: Anton Khudobin (G, 14-9); TB: Andrei Vasilevskiy (P, 17-7).
Avantages numériques:
DAL: 0 en 2, TB: 0 en 1.
Arbitres:
Steve Kozari, Dan O’Rourke.
Juges de lignes:
Derek Amell, Scott Cherrey.
Corey Perry
Joe Pavelski
★★
Brayden Point
★★★