/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Pandémie de COVID-19: le taux de positivité recommence à augmenter à New York

Pandémie de COVID-19: le taux de positivité recommence à augmenter à New York
AFP

Coup d'oeil sur cet article

New York | La proportion de tests positifs au coronavirus a recommencé à augmenter à New York, notamment dans plusieurs régions à forte population juive orthodoxe, a averti lundi le gouverneur de l’État, Andrew Cuomo. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: 277 285 enfants contaminés, pour 51 décès

Les chiffres pour les dernières 24 heures font état de 1,5% de tests positifs - 834 pour quelque 52 936 tests réalisés, a tweeté M. Cuomo, alors que ce pourcentage plafonnait à 1% depuis des jours. 

Après avoir été très durement frappé par le coronavirus au printemps, avec un nombre record de 23 800 morts rien que pour la ville de New York depuis mars, les autorités se targuaient ces dernières semaines de taux de positivité et de contamination les plus faibles des grandes villes américaines. 

Si la moyenne de 1,5% de tests positifs est encore relativement faible, notamment comparée à la flambée actuelle de cas en Europe, elle cache des foyers de contagion qualifiés d’ « inquiétants » par les autorités sanitaires, notamment dans plusieurs quartiers de Brooklyn à forte population orthodoxe.  

Dans certains de ces quartiers, le taux de contamination a flambé à plus de 5-6%, contre 1% dans l’ensemble de la ville, notamment à la faveur des fêtes juives qui s’achèvent lundi avec la célébration de Yom Kippour, selon les autorités sanitaires new-yorkaises. 

Parmi les endroits où la positivité augmente, le gouverneur Cuomo a cité lundi, outre Brooklyn, deux comtés de la grande banlieue new-yorkaise, Rockland et Orange, où réside également une importante population orthodoxe. 

L’augmentation à Brooklyn inquiète d’autant plus les autorités de la capitale économique américaine qu’elle survient alors que les écoles publiques doivent rouvrir leurs portes pour un enseignement en partie présentiel d’ici la fin de la semaine, réouverture que la ville a déjà reportée deux fois.

« Nous sommes potentiellement au moment le plus vulnérable face au virus que nous ayons connu depuis des mois », déclarait vendredi le chef des services sanitaires municipaux Dave Chokshi, lors d’un point presse organisé dans un quartier de Brooklyn particulièrement touché, chahuté par des opposants au masque.

Tout en annonçant des actions de communication sur la nécessité des gestes barrière et du port du masque dans les jours qui viennent, les services sanitaires ont averti qu’ils inspecteraient les écoles non publiques - y compris de nombreuses yeshivas - dans les jours à venir, et sanctionneraient les établissements où port du masque et distanciation n’étaient pas respectés.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.