/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: les aspirants policiers confinés à l’École nationale de police du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants de l’École nationale de police du Québec, à Nicolet, dans le Centre-du-Québec, ne pourront plus sortir du campus pendant leur formation de quatre mois, alors qu’une partie de l’établissement a été convertie en bulle contre la COVID-19.

«Le confinement sur le campus signifie que les étudiants ne peuvent pas le quitter. Ils doivent être essentiellement sur le campus et ne peuvent pas non plus sortir dans la ville de Nicolet», a expliqué Andrée Doré, porte-parole de l’établissement.

Ainsi, les permissions de fin de semaine pour retourner à la maison sont suspendues, et aucune visite ne sera permise.

Les 150 cadets se plient de bonne grâce à cette mesure extrême et comprennent qu’il s’agit du prix à payer pour devenir policier le plus rapidement possible.

Les instructeurs, eux, peuvent retourner à la maison en fin de journée, mais ils doivent s’astreindre à des procédures de contrôle lorsqu’ils reviennent le lendemain.

Tout a été prévu sur le campus si un aspirant policier a un quelconque besoin pendant le confinement total. Dans le cas contraire, un commissionnaire ira chercher ou acheter ce qui manque à l’extérieur du site.

Les étudiants ont également dû se munir de vêtements chauds et prévoir le changement de pneus sur leur voiture puisqu’ils ne repartiront pas de Nicolet avant le mois de décembre.

L’École de police n’exclut pas d’appliquer d’autres mesures afin d’assurer l’arrivée de la relève dans les services de police.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.