/entertainment/tv
Navigation

De garde 24/7: au cœur de la crise

De garde 24/7: au cœur de la crise
Photo COURTOISIE AVANTI TÉLÉ-QUÉBEC

Coup d'oeil sur cet article

Même le premier ministre François Legault l’a souligné sur les réseaux sociaux: les épisodes de De garde 24/7 portant sur la crise de la COVID-19, telle que vécue à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, ont constitué une incursion «inédite» et soigneusement documentée au cœur de la pandémie.

À compter de cette semaine, De garde 24/7 revient à des sujets plus traditionnels, avec des épisodes tournés avant le confinement. Mais les trois heures consacrées à la COVID, diffusées du 10 au 24 septembre, sont toujours disponibles en rattrapage sur le site de Télé-Québec (telequebec.tv) et s’avèrent un portrait on ne peut plus véridique et brûlant du tourbillon qui animait l’urgence de Maisonneuve-Rosemont, à partir d’avant même que le coronavirus ne se répande dans la province.

De garde 24/7: au cœur de la crise
COURTOISIE AVANTI/TÉLÉ-QUÉBEC

«Il n’y a pas un documentariste qui te dira qu’il ne rêve pas de faire ça», siffle Paul-Maxime Corbin, réalisateur de De garde 24/7. «C’est d’être au cœur d’une crise, c’est criant de vérité. On a encore davantage l’impression que notre travail a un sens, et je pense que c’est important pour savoir ce qui nous attend, prendre conscience des dangers qui nous guettent et comprendre l’ampleur du travail et de l’acharnement des gens qui ont travaillé pendant qu’on était déprimés à être enfermés chez nous...»

Avec des iPhone

Campée à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont depuis 2017 – après un séjour de deux ans à l’hôpital Charles-Lemoyne –, l’équipe de De garde 24/7, habituée à investir les différents départements de l’établissement pour les besoins du tournage, a usé d’une fine débrouillardise pour réinventer son concept et capter des images en milieu hospitalier alors que l’accès était même interdit aux proches des malades, au plus fort du tumulte.

Le principal moyen de mener le projet à terme? Fournir des iPhone au personnel médical, médecins et infirmières, pour voler des moments entre soignants et patients. Peu à peu, des caméras GoPro et des entrevues virtuelles ont aussi été intégrées au processus.

De garde 24/7: au cœur de la crise
COURTOISIE AVANTI/TÉLÉ-QUÉBEC

«Ils n’ont pas tous des iPhone de l’année», signale Paul-Maxime Corbin, pour illustrer la difficulté. «Mais il fallait voir le contenu qu’ils nous envoyaient: c’était mo-nu-men-tal!

«Certains nous envoyaient 60 vidéos par semaine. [...] Ç’a été une danse qui a duré des mois. La dernière grande étape a été la première canicule du mois de mai.»

Légions de femmes

Entre autres constats, Paul-Maxime Corbin raconte avoir été bouleversé par l’épuisement qui guettait les employés du milieu de la santé.

«La fatigue, à la fois physique et émotionnelle, était très présente. La fatigue de voir des gens mourir à la chaîne, de voir autant de gens mourir seuls, ce n’est pas facile. Je pense qu’ils se sont sentis très impuissants.»

De garde 24/7: au cœur de la crise
COURTOISIE AVANTI/TÉLÉ-QUÉBEC

Autre observation: l’implication des femmes dans les accomplissements de ces travailleur(euse)s qu’on a surnommé(e)s les «anges gardiens».

«C’est un milieu très féminin. Pendant que ça se passait, je me suis souvent répété que c’étaient des légions de femmes qui tenaient le monde à bout de bras. Et je trouvais ça très émouvant», mentionne Paul-Maxime Corbin.

Pour l’instant, Télé-Québec n’a pas encore statué sur l’avenir de De garde 24/7, mais Corbin et ses troupes se disent prêts à reprendre la caméra n’importe quand pour documenter la deuxième vague de l’épidémie qui s’amorce actuellement.

De garde 24/7: au cœur de la crise
COURTOISIE AVANTI/TÉLÉ-QUÉBEC

Santé mentale

Forts de leurs trois trophées Gémeaux raflés la semaine dernière, les créateurs de De garde 24/7 nous réservent des reportages sur d’autres sujets fascinants, certains jamais explorés, pour le reste de leur sixième saison.

Des incursions en santé mentale, complexes parce que nécessitant le consentement des patients, et en traumatologie, à Santa Cabrini, sont notamment à l’horaire.

Télé-Québec présente De garde 24/7 le jeudi, à 20h.