/entertainment/comedy
Navigation

Humour: «Une décision qui fait mal»

Coup d'oeil sur cet article

Le milieu de l’humour peine à comprendre la décision du gouvernement qui entraînera, selon l’Association des professionnels de l’industrie de l’humour (APIH), la fermeture d’une centaine de salles qui peinent à se relever d’un printemps inactif.

• À lire aussi: Le monde de la culture sous le choc: incompréhension et colère

« Plusieurs vivent déjà avec des défis financiers majeurs qui pourraient être insolubles. C’est tout un écosystème qui est fragilisé et qui devient très précaire », a déclaré le président de l’APIH, François Lapointe. 

En plus des dizaines de spectacles dans les zones rouges qui devront être reportés, ou simplement annulés, deux festivals d’humour devaient se tenir dans les prochains jours : Laval en rires et Juste pour rire. Alors que le premier a annoncé mardi qu’il annulait complètement son édition, prévue du 2 au 9 octobre, Juste pour rire pourra de son côté se dérouler sans aucune annulation.

« Nous avions envisagé cinq scénarios possibles durant l’organisation cet été, mentionne le vice-président au contenu francophone de JPR, Patrick Rozon. Lundi, j’ai beaucoup d’artistes qui m’ont écrit pour me remercier de ne pas avoir annulé. »