/misc
Navigation

Minimum de cohérence

Coup d'oeil sur cet article

C’est un François Legault visiblement ébranlé qui s’est présenté devant les Québécois, hier.

Le coup de barre annoncé révèle avant tout l’échec de la stratégie du gouvernement, cet automne.

Convaincre plutôt que contraindre ? Le premier ministre a dû se rendre à l’évidence. Ça fait longtemps, trop longtemps que le message ne passait plus.

Les incohérences dans les consignes depuis le début du mois ont mis de l’huile sur le feu du ras-le-bol collectif.

On comprend la colère des tenanciers de bars et de restaurants, le découragement des artistes et propriétaires de salles de spectacles. Mais quand les mots ne suffisent plus, il faut poser des gestes forts. Ces symboles de la joie de vivre allaient toujours être les premiers à écoper.

Renvoyer les Québécois à une vie monacale et mettre fin aux rassemblements extérieurs ajoutent une dose de cohérence à cet exercice de confinement minimal.

Il s’agit maintenant de voir si le gouvernement se donnera les moyens de ses ambitions.

Quelles pénalités ?

La docilité et l’adhésion du printemps dernier ont fait place à l’indifférence et à la contestation.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Depuis trois semaines, l’impunité dont ont bénéficié les réfractaires a largement contribué à la méfiance de la population.

Pourquoi ne pas danser dans un bar quand des milliers de personnes manifestent sans masque ? Pourquoi se priver de soupers entre amis quand la police se contente de donner des « avertissements » aux restaurateurs délinquants ? 

La liste des contradictions entre les comportements exigés des citoyens en privé et ceux tolérés dans l’espace public est longue.

Ces incohérences ne peuvent plus durer. Certes, sévir contre les délinquants est plus facile à dire qu’à faire, légalement et constitutionnellement.

La réponse que nous promet le gouvernement à ce chapitre est critique.

C’est l’autorité morale du premier ministre Legault auprès de l’ensemble de la population qui pèse dans la balance.