/entertainment/stage
Navigation

Théâtre: «C’est encore l’incertitude»

Coup d'oeil sur cet article

Les théâtres de Québec et de Montréal doivent annuler 148 représentations en raison des nouvelles mesures gouvernementales mises en place. Une situation qui plonge à nouveau les théâtres dans l’incertitude.

• À lire aussi: Le monde de la culture sous le choc: incompréhension et colère

À Québec, 77 représentations de pièces qui étaient à l’horaire au Trident, à La Bordée, au Périscope et à Premier Acte sont touchées.

À Montréal, c’est 71 représentations qui étaient prévues Chez Duceppe, à la Licorne, au TNM et au Théâtre du Rideau-Vert.

«Octobre était notre gros mois de cette saison alternative. On avait vendu plus de 8000 billets pour nos spectacles qui étaient à l’affiche jusqu’en décembre. Cette décision va amener des pertes financières importantes», a indiqué Amélie Duceppe, Chez Duceppe.

Certaines des représentations ont été reportées après le mois d’octobre. 

«Il va arriver quoi, dans 28 jours? Est-ce que cette période sera prolongée de 14 jours? Est-ce que le nombre de spectateurs admis va passer de 250 à 50? C’est encore l’incertitude», a lancé Bruno Brochu­­­, directeur administratif du théâtre La Bordée, à Québec. 

La Bordée a reporté les lectures des pièces La controverse de Valladolid et La Corneille au début de l’année 2021. Les deux premières représentations de Le gars de Québec, prévues les 27 et 28 octobre, ont été déplacée à une date ultérieure qui sera déterminée sous peu.

Inquiétudes

Bruno Brochu est inquiet pour l’avenir du théâtre.

«J’ai peur que ça amène un manque de positivisme et que les gens du milieu décident de changer de métier ou de se réorienter», a-t-il fait savoir.

Le Théâtre du Nouveau-Monde présentera, en webdiffusion, les productions Prélude à la nuit des rois (9 au 18 octobre) et Pierre et le loup (16 au 25 octobre) et Le petit prince (30 octobre au 8 novembre, avec l’Orchestre Métropolitain,

Au Trident, les pièces Ce qu’on respire sur Tatouine, Les barbelés, Exercices de style et La sagouine, qui étaient à l’affiche depuis le 22 septembre, sont annulées. Les activités ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre.

«On est sous le choc. On ne comprend pas cette décision, mais on s’y plie par solidarité. On avait mis en place un protocole super sécuritaire et préparé de merveilleuses propositions. Je suis inquiète pour l’avenir de notre métier», a dit la directrice artistique et codirectrice générale Anne-Marie Olivier, lors d’un échange sur Messenger.

Reports

Au théâtre Périscope, à Québec, les représentations d’octobre de la pièce Le pommetier sont annulées. Tout comme celles de Je suis mixte, Vivarium et Les années amputées étaient prévues au cours des quatre prochaines semaines. Certaines pourraient être reportées.

«Nous sommes évidemment très déçus de la fermeture des salles de spectacle. Nous avions tout mis en place pour la sécurité du public et du personnel. Nous avions repensé à une configuration en style cabaret où chaque cellule familiale avait son espace distinct, séparé par des paravents protecteurs en plus du respect de toutes les autres mesures sanitaires. Nous croyons que nous devons ensemble freiner cette deuxième vague», a indiqué Marie-Ève Dumont, directrice générale du Théâtre Périscope.

La Licorne et le Théâtre de la Manufacture à Montréal a choisi de reporter les 17 représentations de la pièce De ta force de vivre qui devaient être à l’affiche du 6 au 24 octobre.

Le Théâtre du Rideau-Vert fait la même chose avec les 23 représentations d’octobre d’Adieu Monsieur Haffman. Celles prévues les 29 et 30 septembre sont présentées.

Le Diamant, dans la Vieille Capitale, suspend ses activités pour le mois d’octobre. Les spectacles Andromaque en créole et les activités prévues pour souligner le 50e anniversaire de la Crise d’octobre sont touchées. 

«C’est particulièrement dur de refermer quelques semaines à peine après avoir été autorisé à reprendre nos activités. Espérons que cette seconde vague sera la dernière. Dès que possible, nous redonnerons vie aux arts vivants pour notre plus grand bien», a indiqué le directeur-général Bernard Gilbert, dans un communiqué de presse.

À Premier Acte, à Québec, les six représentations de Freeze-up - Sur les routes de l’exil sont présentement suspendues.