/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: Des délais «déplorables» en Outaouais pour obtenir des résultats de tests de dépistage

Coup d'oeil sur cet article

Il faut sept jours en moyenne, et par définition davantage dans certains cas, pour obtenir ses résultats de test de dépistage de la COVID-19 en Outaouais, des délais qualifiés de «déplorables».

• À lire aussi: Ottawa approuve une technologie pour dépister la COVID-19 en 15 minutes

La question a été soulevée cette semaine à l’Assemblée nationale. Les libéraux interrogent le gouvernement Legault depuis des semaines pour obtenir des solutions qui tardent à se concrétiser sur le terrain.

«La situation est extrêmement déplorable en Outaouais. Ses résidents sont livrés à eux-mêmes. Des tests de dépistage efficaces se veulent le nerf de la guerre pour briser les chaînes de transmission. Je suis très inquiète», a affirmé Marie Montpetit, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, en entrevue avec l’Agence QMI mercredi.

Santé Canada

Le Centre de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) ne joue pas à l’autruche. Il reconnaît éprouver des difficultés, mais dit avoir les mains liées par Santé Canada, qui tarde à homologuer un nouvel appareil qui pourrait analyser 1100 tests supplémentaires par jour.

«C’est un grand défi. La machine est calibrée, le personnel est formé, mais nous ne pouvons l’utiliser tant que Santé Canada ne nous fournira pas son approbation», a précisé France Dumont, présidente-directrice générale adjointe du CISSSO.

L’institution fédérale réplique que la pandémie a entraîné une demande sans précédent d'instruments médicaux, mais précise que de nouveaux mécanismes sont en place pour accélérer leur accès.

Anxiété

Pendant ce temps, il n’est pas rare que des citoyens doivent attendre jusqu’à 10 jours, parfois plus, pour obtenir leur résultat. Des circonstances qui provoquent des effets anxiogènes chez plusieurs.

«Je n’ai pas vu mes parents âgés par crainte de leur transmettre le virus. C’est dur sur la santé mentale», raconte Joshua Moyneur, qui est atteint de fibromyalgie et qui a reçu un résultat négatif mercredi matin, soit huit jours après son test, pendant lesquels il a dû suspendre ses activités.

Cette situation fait en sorte que plusieurs résidents de l’Outaouais traversent la rivière pour aller passer leur test à Ottawa, où 56% des résultats sont livrés en moins de 48 heures.

Santé publique Ottawa a confirmé, mercredi, à l’Agence QMI que les centres de dépistage de la capitale nationale acceptent toujours des «patients de l'extérieur, y compris les résidents du Québec».

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.