/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: rien ne va plus à l'hôpital de Granby

Coup d'oeil sur cet article

En plus de trois éclosions de cas de COVID-19 en moins d'une semaine, l'hôpital de Granby doit composer avec une grave pénurie de main-d'œuvre.

• À lire aussi: [EN DIRECT] Tous les développements de la pandémie

Selon ce qu'a appris TVA Nouvelles, quatre employés sur 10 manqueraient à l'appel pour différentes raisons, tous secteurs confondus.

Sans confirmer le taux d'absentéisme, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie-CHUS indique que la situation est fragile, notamment parce que l'hôpital dessert une population de plus en plus grande et de plus en plus âgée, alors que le virus nécessite l'ajout de services.

«Quand on compare aujourd'hui le nombre d'heures de service que l'on donne à la population par rapport à l'année passée, on est à 10% de plus d'heures de service, alors effectivement que ça crée une pression sur le personnel», a dit mercredi Karine Duchesneau, directrice générale adjointe, programme santé physique générale et spécialisée au CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Cette pression est ressentie par de nombreux employés et parfois même davantage qu'au printemps lors de la première vague de la maladie à coronavirus.

De quoi inquiéter la présidente du Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l'Est, affilié à la FIQ, Sophie Séguin. «On a repris tous les services, à pleine capacité. Les gens ont besoin d'obtenir leurs soins, mais on se retrouve dans une situation encore plus difficile en ce moment avec le manque de personnel, les absences et les éclosions un peu partout sur notre territoire», a-t-elle dit.

Le son de cloche est le même auprès des préposés aux bénéficiaires.

«Sur environ 450 préposés en Haute-Yamaska, on en a 90 présentement en invalidité et ça, c'est en date du 12 septembre», a relaté Éric Bergeron, conseiller au Syndicat canadien de la fonction publique-SCFP.

«À l'heure actuelle, avec la COVID et les tests de dépistage, la situation ne doit pas être plus belle.»

Pour l'instant, les autorités de la santé affirment que les soins et les services ne sont pas compromis à Granby.

Pas question non plus de fermer des secteurs de l'hôpital.

Certains patients stabilisés pourraient toutefois être déplacés ailleurs en Estrie.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.