/world/europe
Navigation

Des perroquets qui jurent contre les visiteurs d’une réserve naturelle

Birds, Animals. Closeup Portrait Of African Grey Parrot ( Psittacus Erithacus ) Or Jako. Travel To Thailand, Asia. Tourism.
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Cinq perroquets de la réserve naturelle de Lincolnshire, au Royaume-Uni, ont dû être retirés de leur enclos public parce qu’ils juraient contre les visiteurs. 

Les incidents se sont produits à de nombreuses reprises et visaient aussi des employés de la réserve naturelle.

«C’était devenu fou, ils juraient tous!», a expliqué Steve Nichols, le directeur de la réserve, à CNN. «Nous étions préoccupées pour les enfants», a-t-il ajouté.

M. Nichols a lui aussi été victime des oiseaux. «Il me traitait de gros t** chaque fois que je passais devant l’enclos», a-t-il relaté.

Nommés Eric, Jade, Elsie, Tyson et Billy, ces perroquets africains gris ont été donnés à la réserve par cinq différents propriétaires en l’espace d’une semaine. À leur arrivée, ils ont tous été placés en observation dans le même endroit.

Et dès les premiers instants, leur comportement déplacé a pu être observé par les employés du parc.

«Après un court laps de temps, ils ont littéralement commencé à jurer un contre l’autre. "F**k off" est sans doute le juron le plus utilisé. C’est très facile pour eux à apprendre», a expliqué M. Nichols.

Ce dernier ajoute que les oiseaux sont capables de proférer «tout ce à quoi vous pouvez penser».