/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Éclosion au Collège des Compagnons: les élèves testés devront attendre plusieurs jours

Éclosion au Collège des Compagnons: les élèves testés devront attendre plusieurs jours
Photo Dominique Lelièvre

Coup d'oeil sur cet article

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a entamé, jeudi, une opération de dépistage massif de la COVID-19 auprès de 470 élèves du Collège des Compagnons, dans le secteur de la Pointe-de-Sainte-Foy, lesquels devront maintenant s’armer de patience avant d’avoir la confirmation de leur résultat.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: COVID-19 dans les écoles et garderies: 48h pour une réponse de la Santé publique à Québec

Une éclosion de COVID-19 a jusqu’à maintenant entraîné le retrait de sept groupes-classes dans cette école secondaire, qui devient le troisième milieu scolaire à faire l’objet de ce type d’intervention à Québec.

«Considérant le nombre de cas positifs qui ont été dépistés au sein du Collège des Compagnons, il a été déterminé que la meilleure façon d’évaluer l’état de la propagation du coronavirus ici, au sein de l’école, était d’effectuer une opération de dépistage systématique», a expliqué Ariane Couture, coordonnatrice des opérations de dépistage au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

En tenant compte du nombre de tests effectués dans la région, et de leur priorisation, «on pense que ça tourne autour de cinq jours afin d’obtenir les résultats, mais je ne peux pas vous donner de date précise», a évalué Mme Couture.

Éclosion au Collège des Compagnons: les élèves testés devront attendre plusieurs jours
Photo Dominique Lelièvre

Incertitude

L’opération de prélèvements se poursuivra jusqu’à vendredi. Elle vise plus particulièrement les élèves du programme informatique PROTIC, et non l’ensemble de l’école secondaire. La formation générale et les autres programmes ne font pas l’objet de ce dépistage massif.

La présence du coronavirus a causé de l’incertitude dans l’école secondaire, a fait savoir un représentant du Centre de services scolaire des Découvreurs, en insistant auprès des médias pour qu’ils n’entrent pas en contact avec les élèves ni leurs parents, lors d’un point de presse, jeudi matin.

Tour à tour, du premier niveau au dernier, les groupes-classes ciblés sont appelés à se rendre dans la clinique mobile établie dans un lieu de rassemblement au sein de l’établissement, où une équipe de huit infirmières et du personnel de soutien les attendent.

Finalement, c’est environ la moitié de la population étudiante qui sera testée. L’école accueille au total 1267 élèves.

Nombre de cas inconnu

Citant des raisons de confidentialité et une directive ministérielle, le CIUSSS n’a pas dévoilé le nombre de cas confirmés dans l’école, celui-ci est «suffisamment important [pour] qu’il soit pertinent que l’on vienne dans l’école pour essayer de prélever le plus d’étudiants possible», a expliqué Mme Couture.

Dans les dernières semaines, l’école primaire Sans-Frontière, à Vanier, et l’école secondaire Jean-de-Brébeuf, à Limoilou, ont également accueilli la clinique mobile du CIUSSS, pour la tenue d’un dépistage massif.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.