/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Un premier vaccin en demande d’autorisation

Coup d'oeil sur cet article

Santé Canada amorce l’examen d’un premier vaccin contre la COVID-19, celui de la compagnie AstraZeneca.

• À lire aussi: Trump positif à la COVID-19, coup de tonnerre à un mois de l’élection

• À lire aussi: COVID-19: plus de 1000 nouveaux cas au Québec, sept décès supplémentaires

• À lire aussi: [EN DIRECT] Tous les développements de la pandémie de COVID-19

L’annonce a été faite dans un communiqué publié vendredi et marque une étape majeure dans la lutte contre le virus au pays. « Il s’agit d’un jalon important pour le Canada dans son intervention face à la pandémie. Ce n’est toutefois qu’une étape vers l’obtention de vaccins sûrs et efficaces », note le ministère canadien de la Santé.

Après avoir reçu jeudi sa première demande d’autorisation d’un vaccin contre la COVID-19, Santé Canada amorce dès maintenant l’examen rigoureux du vaccin développé par la pharmaceutique AstraZeneca en partenariat avec l’Université d’Oxford, en Angleterre. 

Exigences rigoureuses

Santé Canada veut « s’assurer du respect des exigences rigoureuses du ministère en matière d’innocuité et d’efficacité ». Le Ministère assure qu’il « ne décidera pas s’il autorise ou non ce vaccin, ou tout autre vaccin, avant d’avoir obtenu les données probantes nécessaires qui démontrent son innocuité, son efficacité et sa qualité. Après avoir autorisé une demande d’homologation de vaccin, Santé Canada rendra publiques les données probantes sur lesquelles repose sa décision, dans un souci de transparence. » 

Santé Canada peut procéder rapidement à l’examen continu du vaccin grâce à un arrêté d’urgence signé par le gouvernement en septembre et qui permet aux entreprises de soumettre les renseignements et les données sur l’innocuité et l’efficacité à mesure qu’ils deviennent disponibles. 

20 millions de doses

Déjà, le gouvernement a signé une entente avec AstraZeneca pour se procurer 20 millions de doses de son vaccin, si les essais cliniques sont concluants. Santé Canada n’a pas donné d’échéancier pour l’autorisation du vaccin. 

D’autres fabricants de vaccins pourraient soumettre des demandes d’autorisation au cours des prochains mois, et Santé Canada discute avec plusieurs d’entre eux.

À VOIR AUSSI  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.