/news/coronavirus
Navigation

Gel hydroalcoolique: l’Ordre des chimistes lance une enquête

Gel hydroalcoolique: l’Ordre des chimistes lance une enquête
dalaprod - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’Ordre des chimistes du Québec lance une enquête sur la production de gel hydroalcoolique, ce désinfectant omniprésent depuis le début de la pandémie, à la suite de nombreux rappels de Santé Canada pour ces produits en raison de la «multiplication des informations troublantes qui circulent dans l’espace public à ce sujet». 

• À lire aussi: Enquête sur l'efficacité des désinfectants

L’émission d’enquête J.E. rapportait que, depuis le début de la pandémie, bon nombre de gens se sont spontanément improvisés producteurs de gels désinfectants. Or, comme l’a révélé l’enquête, de nombreux produits ne contenaient que 11 ou 18% d’alcool, bien en deçà de la quantité admise pour que le gel soit efficace pour lutter contre les germes.

L’enquête de J.E. a aussi révélé que Santé Canada a autorisé 4000 nouveaux produits désinfectants pour les mains depuis mars.

Mais, depuis le mois de juin, Santé Canada a procédé à de multiples rappels pour des désinfectants qui ne respectaient pas les balises établies pour la vente du produit au pays. Elle avait lancé des rappels successifs de nombreux désinfectants au cours des mois suivants, dont au moins à trois reprises en juillet.

De nouveaux rappels ont été lancés pour six marques de désinfectant le 15 septembre dernier. Jeudi, le désinfectant Zytec Germ Buster de format d'un litre, distribué par Northern National Sales, a fait l’objet d’un rappel, car il s’agirait d’un produit contrefait basé sur le réel Zytec Germ Buster.

L’Ordre des chimistes du Québec a expliqué que l’enquête a lieu en raison de «risques de contamination ou de faux sentiment de sécurité qui pourraient résulter de l’utilisation de produits ne respectant pas les paramètres établis», de «risques pour la santé et le bien-être des utilisateurs de gel qui pourraient résulter de l’utilisation de produits ou de processus inadéquats», et de «risques d’incidents dans le processus de production, de transport ou d’entreposage du gel».

L’enquête fera appel au «grand public» ainsi qu’à l’industrie et aux professionnels de la santé pour comprendre où se trouve le maillon faible dans la chaîne de production qui pourrait expliquer le nombre élevé de rappels.

Les producteurs qui font l’objet d’allégations particulières feront l’objet d’une attention accrue par les enquêteurs.

Un rapport d’enquête sera dévoilé en février 2021.

Toute personne ayant des informations sur le dossier pourra joindre l’Ordre des chimistes du Québec à l’adresse information@ocq.qc.ca.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres