/world/usa
Navigation

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo annonce avoir été testé négatif au coronavirus

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo annonce avoir été testé négatif au coronavirus
AFP

Coup d'oeil sur cet article

DUBROVNIK | Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a déclaré vendredi avoir été testé négatif au coronavirus quelques heures après l’annonce par le président Donald Trump qu’il avait été contaminé et se mettait en quarantaine.

• À lire aussi: Trump positif à la COVID-19, coup de tonnerre à un mois de l’élection

• À lire aussi: Trump positif: une fin de mandat hantée par la COVID-19

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

«Je me sens fantastique», a assuré Mike Pompeo aux journalistes qui l’accompagnaient peu avant d’arriver à Dubrovnik, en Croatie, dernière étape d’une mini tournée européenne.

Le secrétaire d’État a expliqué avoir été testé à quatre reprises ces deux dernières semaines, y compris vendredi matin dans l’avion qui le conduisait dans la «perle de l’Adriatique» classée au patrimoine de l’UNESCO.

Il a également précisé qu’il n’avait pas rencontré le président Trump depuis le 15 septembre et la signature à la Maison-Blanche de deux accords entre Israël et les Émirats arabes et l’État hébreu et Bahrein.

Le président américain a provoqué un coup de tonnerre vendredi en annonçant dans un tweet qu’il avait été testé positif tout comme sa femme Melania, en pleine campagne électorale pour la présidentielle du 3 novembre.

Le secrétaire d’État leur a souhaité un «prompt rétablissement».

Durant sa visite de quelques heures en Croatie, Mike Pompeo doit rencontrer le premier ministre croate Andrej Plenkovic et son homologue Gordan Grlic Radman.

Les pourparlers porteront en particulier sur l’acquisition par Zagreb d’avions de combat, la coopération en matière de défense, l’Europe du Sud-Est et l’abolition des visas pour les visiteurs croates se rendant aux États-Unis, selon des sources officielles.

La Croatie, membre de l’OTAN depuis 2009, souhaite moderniser son armée de l’air avec l’achat de chasseurs. Elle a lancé un appel d’offres pour lequel elle a reçu des réponses des États-Unis, de la France, de la Suède et d’Israël.

Zagreb envisageait initialement d’acheter à Israël des chasseurs d’occasion de fabrication américaine F-16, mais le projet avait capoté du fait des objections de Washington.

Les efforts des États-Unis pour dissuader ses alliés européens d’acquérir des équipements auprès du géant chinois Huawei pourraient également figurer au menu des discussions, selon la presse croate. Cet acteur incontournable des réseaux mobiles et de la 5G est soupçonné par Washington d’espionnage au profit de Pékin.

La tournée du chef de la diplomatie américaine l’a conduit en Grèce ainsi qu’en Italie et au Vatican.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.