/weekend
Navigation

10 films à voir au FNC

Coup d'oeil sur cet article

Même s’ils ont dû annuler à la dernière minute toutes leurs projections en salles parce que Montréal est passé en zone rouge il y a quelques jours, les programmateurs du Festival du nouveau cinéma (FNC) ont réussi à concocter une 49e édition prometteuse qui sera essentiellement présentée en ligne. Près de 200 œuvres sont au menu dont les nouveaux longs métrages de Philippe Falardeau, Sophie Dupuis, Bruce LaBruce et Abel Ferrara. Voici 10 suggestions de films à ne pas manquer.  

Souterrain 

Pandémie oblige, c’est dans un ciné-parc éphémère installé dans un stationnement de l’aéroport Trudeau que le film d’ouverture du festival sera projeté, le 7 octobre, à 20 h. Souterrain, second long métrage de la réalisatrice Sophie Dupuis (Chien de garde), est un suspense psychologique qui se déroule dans le monde minier de Val-d’Or, en Abitibi. Cette projection en plein air est gratuite et ouverte au grand public, mais les billets doivent être réservés en ligne sur le site du festival. Sophie Dupuis et ses acteurs (dont Théodore Pellerin, James Hyndman et Joakim Robillard) seront sur place. 

Mon année Salinger 

Lancée en février dernier en ouverture de la prestigieuse Berlinale, cette charmante nouvelle comédie dramatique du cinéaste québécois Philippe Falardeau (Monsieur Lazhar) aurait dû normalement clôturer le 49e FNC le 17 octobre au Cinéma Impérial. Mais comme les projections physiques ont été annulées, le film sera exceptionnellement présenté en ligne le même jour pour une période de 24 heures. Mettant en vedette Margaret Qualley et Sigourney Weaver, Mon année Salinger (My Salinger Year) raconte l’histoire d’une jeune femme qui se déniche un boulot comme assistante d’une agente littéraire à fort caractère, dans le New York des années 1990. Soulignons que Philippe Falardeau donnera aussi une classe de maître virtuelle dans le cadre du festival le 16 octobre à 11 h. 

Saint-Narcisse

Une scène du film <em>Saint-Narcisse</em>
Photo courtoisie
Une scène du film Saint-Narcisse

Lancé le mois dernier à la Mostra de Venise, ce nouveau film du cinéaste canadien Bruce LaBruce (Gerontophilia) qui a été scénarisé par le Québécois Martin Girard raconte l’histoire d’un jeune homme qui apprend, à 22 ans, qu’il a un frère jumeau qui a été élevé dans un monastère. L’acteur québécois Félix-Antoine Duval (Corbo) joue les rôles des deux jumeaux. 

Sin La Habana

Une scène du film <em>Sin La Habana</em>
Photo courtoisie
Une scène du film Sin La Habana

Tourné à Montréal et à Cuba, ce film du réalisateur montréalais Kaveh Nabatia suit le destin de deux jeunes Cubains noirs – Sara, une avocate, et Leonardo, un danseur de ballet – qui cherchent un moyen de fuir leur pays. Ils élaboreront un plan dans lequel Leonardo tentera de séduire une étudiante étrangère afin d’obtenir un permis de résidence dans son pays. Mais les choses ne se dérouleront pas comme prévu. Présenté en première mondiale.

Violation

Une scène du film <em>Violation</em>.
Photo courtoisie
Une scène du film Violation.

Ce thriller canadien qui a été bien accueilli au dernier Festival de Toronto le mois dernier revisite le thème de la vengeance à travers l’histoire d’une femme en instance de divorce qui retourne dans sa ville natale pour passer du temps avec sa sœur cadette et le conjoint de celle-ci. Mais de vieux conflits familiaux referont surface et ces retrouvailles tourneront vite au drame. Violation a été tourné dans les Laurentides. 

Tout simplement noir 

Une scène du film <em>Tout simplement noir</em>
Photo courtoisie
Une scène du film Tout simplement noir

Cette comédie française réalisée par Jean-Pascal Zadi et John Wax tombe à point nommé avec la montée en puissance du mouvement Black Lives Matter. On y suit un acteur raté de 40 ans qui décide de se convertir en militant en organisant une grande marche de contestation noire à Paris. Le film qui est ponctué de caméos de plusieurs grandes stars françaises (dont Omar Sy, Soprano et Mathieu Kassovitz) a connu un beau succès populaire et critique l’été dernier en France, attirant même près de 800 000 spectateurs dans les salles. 

Out of the Blue

Pour souligner le 40e anniversaire de la sortie de ce classique de Dennis Hopper, le FNC présentera une version fraîchement restaurée du film qui met en vedette Linda Manz et dont la musique est signée Neil Young. 

Thalasso 

Gérard Depardieu et Michel Houellebecq dans le film <em>Thalasso</em>
Photo courtoisie
Gérard Depardieu et Michel Houellebecq dans le film Thalasso

Imaginez Gérard Depardieu et le controversé écrivain Michel Houellebecq réunis dans un centre de massothérapie et résistant comme ils peuvent aux normes actuelles de la santé et du bien-être. Voilà l’idée de départ pour le moins intrigante de cette nouvelle comédie du cinéaste français Guillaume Nicloux (La religieuse) qui nous avait déjà offert il y a quelques années l’hilarant L’enlèvement de Michel Houellebecq (également présenté au festival cette année). 

Siberia 

Willem Dafoe dans le film <em>Siberia</em>
Photo courtoisie
Willem Dafoe dans le film Siberia

Sixième collaboration entre le réputé cinéaste Abel Ferrara (Bad Lieutenant, The King of New York) et l’acteur Willem Dafoe, ce film expérimental et surréaliste est décrit par les programmateurs du FNC comme « un cauchemar psychanalytique entre Tarkovsky et Lynch ». Siberia met en scène un ermite qui tente d’échapper à son passé. 

Octobre et Les Ordres

Pour souligner les 50 ans de la crise d’Octobre, le FNC présentera, en collaboration avec Éléphant : mémoire du cinéma québécois, les versions restaurées de deux œuvres marquantes sur les événements d’octobre 1970 : Les ordres de Michel Brault (1974) qui sera diffusé le 16 de ce mois et Octobre de Pierre Falardeau (1994), offert en ligne le 10 octobre. Les deux films seront accessibles gratuitement en ligne durant 24 heures. 


La 49e édition du FNC aura lieu en ligne du 7 au 31 octobre et sera accessible partout au Canada.