/weekend
Navigation

CMFT: le chanteur de Slipknot Corey Taylor se dévoile

Corey Taylor
Photo courtoisie, Ashley Osborn Corey Taylor

Coup d'oeil sur cet article

Corey Taylor range temporairement son masque de chanteur de Slipknot (mais pas celui pour se protéger du coronavirus) et de Stone Sour pour réaliser un vieux rêve : lancer un album solo.

L’album s’intitule CMFT, comme dans Corey Mother Fucking Taylor, un surnom réchappé de sa folle adolescence, et il met de l’avant des influences beaucoup plus variées – pop-rock, country, hip-hop et il y a même une ballade au piano – que le heavy métal et le hard rock qui sont la marque de commerce de ces groupes.

«Après vingt ans, je me sens assez en confiance. J’ai bâti deux excellents bands et je peux maintenant avoir mon propre projet», confie l’artiste, joint par Le Journal à Las Vegas, où il vit avec sa famille.

Cet album, ces chansons, clame-t-il, vont permettre aux fans de Slipknot et Stone Sour de mieux le connaître, lui, Corey Taylor.

«Les gens m’ont toujours perçu en noir et blanc avant. Alors que cet album est, pour moi, une pièce géante de mon casse-tête.»

Oui au masque

Outre ses goûts diversifiés, Corey Taylor a la particularité de ne pas craindre de partager ses opinions. Ainsi, depuis le début de la promotion de son album, il n’hésite pas à condamner avec des mots très durs les opposants aux mesures sanitaires, le port du masque notamment.

«Ne me faites pas chier sur le port du masque quand je peux en porter un pendant deux heures le soir et que vous ne pouvez même pas en porter un pendant cinq minutes à l’épicerie», a-t-il affirmé à maintes reprises, et notamment au téléphone avec Le Journal.

Ça a le mérite d’être clair.


♦ CMFT est sur le marché depuis hier.