/sports/tennis
Navigation

La fin d’un beau parcours

​La Québécoise Leylah Annie Fernandez vaincue en deux manches par Petra Kvitova

TENNIS-FRA-OPEN-WOMEN
Photo AFP Leylah Annie Fernandez s’est mesurée à Petra Kvitova, une adversaire de taille à la classique de Roland-Garros.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré un début de match prometteur, Leylah Annie Fernandez a vu sa belle aventure se terminer samedi aux Internationaux de tennis de France.

• À lire aussi: Patriots de la Nouvelle-Angleterre: Cam Newton infecté par la COVID-19

• À lire aussi: Plusieurs offres qualificatives déposées par le CH

La Québécoise de 18 ans a plié l’échine en deux manches de 7-5 et 6-3 face à la Tchèque Petra Kvitova, la 7e tête de série, dans un affrontement de gauchères qui a duré près de deux heures sur le court Suzanne-Lenglen.

Brisée d’entrée, Fernandez a gagné les cinq jeux suivants et servait pour le premier set avant de voir sa rivale, de 12 ans son aînée, entamer une fructueuse remontée.

« Je suis très déçue, s’est exprimée Fernandez en conférence de presse. J’ai commencé à faire des erreurs, des erreurs grossières, lorsque je menais dans le match.

« Ça lui a donné confiance, a-t-elle poursuivi, et elle a commencé à frapper des coups gagnants dans les moments importants. Je n’ai pas respecté le plan de match que mes entraîneurs m’avaient préparé. J’espère maintenant que ça va mieux aller la prochaine fois. »

Deux balles de manche

Alors qu’elle menait 40-30 au septième jeu, elle a obtenu une première balle de manche, mais n’a pu la convertir. Un point plus tôt, une séquence cocasse est survenue quand, en évitant de trébucher sur le sol, elle a perdu sa raquette.

Une deuxième occasion pour mettre fin à la manche s’est présentée au 9e jeu pour Fernandez, sur son service par surcroît, mais Kvitova s’est accrochée pour se rapprocher à 4-5. 

La 11e mondiale aura finalement remporté le set au terme de six jeux consécutifs victorieux.

Kvitova, elle, a avoué qu’elle a très mal joué en lever de rideau. 

« J’ai essayé d’être plus patiente quand ça allait mal, a dit la Tchèque de six pieds. J’ai fait beaucoup d’erreurs et elle a brusqué mon jeu. Mais, heureusement, tout s’est replacé par la suite. »

Des 36 fautes directes au dossier de la Tchèque, 24 ont été commises au premier set.

Déstabilisée, Fernandez a mal entamé la seconde manche en concédant les trois premiers jeux, dont deux fois sur son service, pour porter à neuf sa série de jeux sans succès. 

Plus riche de 200 000 $

Si elle a quand même réduit l’écart à 2-3, elle a vu par la suite Kvitova prendre le large pour de bon. Fernandez a notamment réalisé huit doubles fautes (contre trois pour sa rivale) pendant le match.

La Lavalloise met ainsi fin à sa belle aventure à Roland-Garros, qui a marqué sa première présence au troisième tour d’un tournoi du Grand Chelem. 

Elle occupera le 87e rang mondial la semaine prochaine quand le nouveau tableau de la WTA sera publié. Elle détenait le 100e échelon quand elle a amorcé son parcours dans la Ville lumière.

Et, elle quittera Paris plus riche de 126 000 euros, soit près de 200 000 dollars canadiens après avoir vaincu, plus tôt cette semaine, deux joueuses mieux classées qu’elle en Magda Linette (36e) et Polona Hercog (47e).

Fernandez devrait aussi comprendre qu’il n’y a aucune gêne à perdre devant une joueuse au si grand palmarès. Outre ses deux championnats à Wimbledon, Kvitova compte au total 27 titres et maintenant 90 victoires sur la terre battue. Elle affrontera au quatrième tour la Chinoise Shuai Zhang qui a éliminé samedi la Française Clara Burel en deux manches de 7-6 et 7-5.

Pospisil éliminé en double

Le Canadien Vasek Pospsil et son partenaire Jack Sock ont été éliminés samedi, en trois manches de 2-6, 7-6 (8) et 6-4, à leur match de deuxième tour qui les opposait à Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut.

L’Américain n’a pu convertir une balle de match quand il a vu Herbert inscrire un as sur son deuxième service lors du bris d’égalité au second set. Le duo français, classé sixième tête de série, en a profité pour revenir de l’arrière et forcer la tenue d’une manche ultime.

Chez les dames, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire lettonne Jeļena Ostapenko affronteront dimanche l’Ukrainienne Marta Kostyuk et la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich dans une rencontre de troisième tour en double féminin.

Statistiques du match

Source : rolandgarros.com