/finance/news
Navigation

Retrait dans les FERR

Coup d'oeil sur cet article

Question de Claude : Le gouvernement a autorisé les retraités à retirer 25 % de moins de leur FERR en 2020. Comment procéder ? Doit-on remplir un formulaire ou faire une demande à son institution financière ?

• À lire aussi: Protégez votre argent contre la COVID-19

En mars dernier, le gouvernement fédéral a voulu donner un petit coup de pouce aux retraités en les autorisant à retirer 25 % de moins dans leur Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) en 2020. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Le planificateur financier André Lacasse rappelle qu’il faut convertir ses REER en FERR au plus tard au 31 décembre de l’année de son 71e anniversaire. 

Il n’y a pas de répercussions fiscales immédiates puisque les sommes sont transférées directement du REER au FERR. En revanche, chaque année, vous devrez retirer un montant de vos FERR.

Cette somme correspond à un certain pourcentage de vos FERR, une portion qui varie selon votre âge. 

En 2020, par exemple, avant la réduction consentie par le gouvernement, il fallait retirer 5,28 % de son FEER si l’on avait 71 ans ; 5,40 % à 72 ans, etc. C’est ce que l’on appelle le facteur FERR. Avec la réduction, le taux passe désormais à 3,96 % à 71 ans.

« Par exemple, une personne de 71 ans qui possède 100 000 $ dans ses FERR aurait dû retirer au minimum 5280 $ en 2020. Avec le facteur FERR réduit, elle pourrait retirer seulement 3960 $ », explique André Lacasse. C’est 1320 $ de moins en revenus imposables, et cette somme pourra donc continuer à fructifier à l’abri de l’impôt.

Attention, cette mesure n’est pas rétroactive, et par conséquent si vous avez déjà touché des montants chaque mois depuis janvier, le facteur FERR réduit ne s’appliquera qu’aux mensualités qui vous seront versées d’ici la fin de l’année.

Pour bénéficier de cette réduction, il faut remplir un formulaire auprès de l’institution financière qui détient votre Fonds enregistré de revenu de retraite.

Ce « petit cadeau » du fédéral n’est valable que pour 2020. 

Bien sûr, si on le souhaite, on peut toujours retirer davantage de son FERR que le montant minimum prescrit.

TROUVER UN PLANIFICATEUR  

Question de Bernard : Je voudrais consulter un planificateur financier. Comment en trouver un, et quelle est leur rémunération ?

Pour trouver un planificateur financier, vous pouvez effectuer une recherche dans le répertoire de l’Institut québécois de planification financière. On peut chercher par ville, région ou champ d’intervention (assurance, finance, fiscalité, aspects légaux, placements, retraite, succession). Mais le bouche-à-oreille et les références de vos proches et amis peuvent aussi vous aider à dénicher la perle rare.

Sachez qu’un planificateur financier peut être indépendant ou salarié d’une institution financière. Dans tous les cas, vous devez vous assurer que le professionnel avec lequel vous faites affaire est accrédité, vérifiez qu’il est bien inscrit au Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer, de l’Autorité des marchés financiers.

Pour vous guider dans votre choix, tenez compte de vos propres besoins : voulez-vous un planificateur qui se concentre sur la planification de retraite, sur les placements, qui soit spécialisé dans une clientèle particulière comme les entrepreneurs ?

De plus, même si ce n’est pas une règle universelle, n’oubliez pas qu’un conseiller qui vous ressemble (âge, région, etc.) est aussi susceptible de mieux vous comprendre.

Quand vous le rencontrerez pour la première fois, n’hésitez pas à lui poser des questions sur sa formation, ses spécialités, ce qu’il peut faire pour vous, la fréquence du suivi de dossier, etc. Vous n’êtes pas convaincu et n’avez pas d’atomes crochus avec lui ? Rien ne vous empêche de passer votre tour et de poursuivre vos recherches.

Sachez qu’un planificateur financier devrait se montrer à votre écoute et prendre le temps de vous connaître, de s’informer sur votre tolérance au risque, votre niveau de littératie financière, et sur les buts que vous souhaitez atteindre. Il doit aussi vous remettre un plan financier clair, établi en fonction de vos objectifs de placement et vous expliquer pourquoi ses recommandations sont appropriées dans votre cas.

En ce qui concerne la rémunération, elle est variable : salaire, honoraires (taux horaire ou forfait), commissions, éventuellement des bonifications dans certains cas. Là encore, n’hésitez pas à poser la question à votre planificateur pour obtenir l’heure juste, voire une entente écrite à ce sujet.


Vous avez des interrogations ? Écrivez-moi. Nous répondrons régulièrement à vos questions.