/world/europe
Navigation

Tempête en Suisse avec de fortes pluies et des glissements de terrain

Coup d'oeil sur cet article

De fortes pluies se sont abattues ces dernières heures en Suisse, menant à des glissements de terrain, à des routes coupées et à des débordements de cours d’eau, sans toutefois faire de victimes. 

• À lire aussi — Intempéries en Italie: le bilan monte à un mort et 17 disparus

• À lire aussi — France: 9 disparus, des villages isolés après de graves intempéries

La tempête Alex, qui a durement frappé la France et l’Italie, a perdu de sa vigueur en se décalant progressivement vers l’est, mais son passage en Suisse s’est accompagné de puissantes rafales et d’importantes précipitations.

Les plus fortes rafales ont été atteintes en montagne et dans les vallées à foehn (vent chaud) du nord des Alpes. Les pointes de vent ont atteint 120 à 170 km/h. La valeur absolue la plus élevée a été observée à Matro, au Tessin (sud), avec 181 km/h, la deuxième valeur la plus élevée depuis le début des mesures et un record pour un vent du sud, selon MétéoSuisse.

Dans quelques stations, des cumuls de précipitations records ou près des records ont été enregistrés. Dans certaines régions, les inondations ont été aggravées par la fonte des neiges en altitude causée par le foehn.

Dans plusieurs stations météorologiques, des records de précipitations vieux de plus de 100 ans ont été battus. 

Globalement, les cumuls de précipitations ont atteint de 100 mm à 250 mm au sud des Alpes et dans les régions limitrophes. Dans l’ouest du Tessin, des quantités proches des 400 mm en 24 heures ont été enregistrées, des valeurs observées «très rarement», souligne MétéoSuisse.

En raison des importants cumuls de précipitations, les niveaux des lacs et des cours d’eau ont fortement augmenté dans les régions placées sous alerte. Les cumuls de précipitations ont également saturé les sols, de sorte que des glissements de terrain, des coulées de boue et de l’érosion se sont produits et restent possibles en cas de nouvelles précipitations abondantes.

En Valais (sud-ouest), des routes secondaires en montagne ont été fermées en raison d’éboulements. Dans la commune de Seedorf, dans le canton d'Uri [centre], une alarme de crue s’est déclenchée dans la nuit. Depuis, les pompiers s’activent à protéger les bâtiments contre les inondations, à réparer les dégâts provoqués par la montée des eaux et à mettre en place des barrières, a indiqué la police uranaise à l’agence de presse suisse ATS.

Ailleurs dans le pays, des autoroutes ont dû être fermées. Le trafic ferroviaire a également été interrompu dans plusieurs régions.

Dans le village de Diesbach [est], dans le canton de Glaris, la situation est «particulièrement critique», car le ruisseau qui y coule est gonflé par les pluies et chargé de sédiments, selon les autorités locales. Treize personnes ont été évaluées et des travaux de dragage sont en cours.