/lifestyle/family
Navigation

Un bonbon délicieusement rétro

Crash Bandicoot
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un pied dans le passé, et l’autre fermement planté dans le présent. Crash Bandicoot 4 : It’s About Time réussit à trouver l’équilibre parfait pour offrir au célèbre héros un retour en force qui plaira assurément aux fans.

Il y a un bon moment que Crash Bandicoot n’avait eu droit à de nouvelles aventures en bonne et due forme. Outre une poignée de projets dérivés, le marsupial anthropomorphique avait cessé ses activités principales il y a de cela plus d’une décennie. 

Mais il est (enfin !) de retour. Et force est de constater qu’il n’a pris aucune ride. 

On retrouve donc Crash Bandicoot alors qu’il est forcé de reprendre du service pour contrecarrer les plans diaboliques des docteurs Cortex et Tropy, bien décidés à virer l’univers tout entier sens dessus dessous. 

Rien de bien nouveau sous le soleil ici. Mais bon, le scénario est, comme toujours, bien secondaire, servant davantage de prétexte à une enfilade de niveaux colorés peuplés d’ennemis aussi dangereux que mignons. 

Plutôt que d’être rébarbatif, ce sentiment de déjà-vu est ici particulièrement réconfortant. Les habitués se retrouvent sitôt en terrain connu, prêts à reprendre les commandes de Crash et de sa bande. Quant aux novices (ou les joueurs plus rouillés), ils trouveront rapidement pied dans cet univers grâce aux commandes instinctives et simples. 

Premier constat : Crash Bandicoot 4 : It’s About Time est visuellement très joli. Les couleurs sont particulièrement vives et pimpantes, tandis que le léger relooking des personnages (conséquence directe des avancées technologies) est franchement bien réussi.

Contrôler le temps

Si le synopsis et l’esthétique visuelle sont familiers, l’expérience a tout de même été bonifiée grâce à de nouvelles aptitudes. Notre héros et ses amis (que l’on contrôle en alternance) sont désormais maîtres du temps et des dimensions grâce à des masques qui leur permettent de contrôler ces éléments à leur guise. Ça, ça fonctionne particulièrement bien, en plus de donner une certaine fraîcheur à un style de jeu qui peut rapidement devenir monotone et redondant. 

Petite mise en garde : ne vous laissez pas berner par les images bédéesques. Crash Bandicoot 4 : It’s About Time n’a rien d’un jeu d’enfant. Certes, il est destiné à un public de tous âges, mais son parcours est ardu, peut-être même davantage qu’il ne l’était à l’époque. Voilà qui permettra de faire durer le plaisir chez les fans aguerris, habitués de terminer les aventures de leur héros favori en deux temps, trois mouvements. 

  • Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (4/5)

Disponible sur PS4 et Xbox One