/news/currentevents
Navigation

90 jours de taule pour 6 kg de coke

Réhabilité depuis son arrestation pour trafic de drogue, le récidiviste écope de 45 fins de semaine de prison

GEN - ALEXANDRE PRÉFONTAINE  TRAFIQUANT
Photo Martin Alarie Alexandre Préfontaine, au palais de justice de Montréal en mai 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Un Québécois coupable d’avoir expédié plusieurs kilos de cocaïne et de cannabis à Terre-Neuve en les cachant dans des réservoirs à essence de camionnettes vient de s’en tirer à très bon compte.

• À lire aussi: Des «tanks à gaz» pleines de drogue

Les kilos de cocaïne et de pot étaient dissimulés dans les réservoirs à essence des camionnettes transportant la drogue partant de Montréal.
Photo courtoisie
Les kilos de cocaïne et de pot étaient dissimulés dans les réservoirs à essence des camionnettes transportant la drogue partant de Montréal.

Alexandre Préfontaine n’aura qu’à purger 45 fins de semaine de prison et à effectuer 200 heures de travaux communautaires pour un crime qui, d’après la Couronne, aurait mérité entre quatre et six ans de pénitencier.

Trois juges de la Cour d’appel du Québec ont confirmé, plus tôt ce mois-ci, cette peine qui avait été rendue en première instance à l’égard du récidiviste de 38 ans, au palais de justice de Montréal.

  • Écoutez l'entrevue de la juge à la retraite Nicole Gibeault avec Geneviève Pettersen sur QUB Radio:

Le résident de Morin-Heights, dans les Laurentides, a bénéficié de cette peine clémente après avoir convaincu le tribunal qu’il s’était réhabilité depuis.

En mars 2013, la Gendarmerie royale du Canada avait coincé Préfontaine, son complice montréalais Tan Tui Hyunh et deux trafiquants de Saint-Jean de Terre-Neuve au terme d’un an d’enquête sur ce stratagème inusité de contrebande.

La drogue était récupérée dans un garage à Saint-Jean de Terre-Neuve.
Photo courtoisie
La drogue était récupérée dans un garage à Saint-Jean de Terre-Neuve.

Dans un garage de la capitale terre-neuvienne, les policiers ont découvert des sacs de drogue immergés à l’intérieur des réservoirs à essence de camionnettes Ford F-150 et Chevrolet Silverado qui avaient fait le trajet en provenance du Québec.

Enregistrés à leur insu par la GRC durant les mois précédents, les trafiquants de l’endroit avaient dévoilé des détails incriminants sur leur réseau, qui retournait régulièrement une partie de l’argent de ses ventes à leurs fournisseurs québécois par avion.

« Actif pour la société »

Pendant la durée de l’enquête, six kilos de cocaïne et 14 kilos de cannabis ont ainsi transité de Montréal vers Terre-Neuve.

Pour vendre une plus grande quantité de cocaïne à leur clientèle et hausser leur profit, les trafiquants « coupaient » la drogue avec de la phénacétine, un analgésique en poudre que Santé Canada a retiré du marché en 1983 après avoir constaté que cette substance est cancérigène.

GEN - ALEXANDRE PRÉFONTAINE  TRAFIQUANT
Photo courtoisie

Alexandre Préfontaine a été libéré sous caution après sa mise en accusation. Il est revenu au Québec où il est retourné aux études et a mis sur pied son entreprise en rénovation de bâtiments résidentiels.

L’accusé a aussi fait transférer sa cause judiciaire de Terre-Neuve à Montréal, où il s’est reconnu coupable de complot pour trafic de cocaïne, de cannabis et de haschisch, ainsi que de possession de sommes d’argent criminellement obtenues.

L’hiver dernier, la juge Linda Despots a estimé que l’avocat de Préfontaine, Christian Gauthier, lui avait fait la preuve « particulièrement convaincante » que son client a « repris sa vie en mains » au cours des sept années qui ont suivi son arrestation.

Trouvant « déraisonnable » la peine alors rendue, la poursuite n’a pas convaincu la Cour d’appel de se montrer plus sévère.

« La réhabilitation est une valeur importante dans notre société, a rappelé la Cour d’appel. La juge de première instance estime que [l’intimé] constitue un actif pour la société et qu’il y a lieu de lui imposer une peine d’emprisonnement qui [...] lui permet de maintenir ses acquis en lui permettant de continuer à travailler et à exploiter son entreprise. »

Préfontaine, qui avait écopé de 18 mois de prison pour son rôle dans un réseau de trafic de cannabis lié à la mafia italienne et à la pègre asiatique en 2007, purgera donc une peine bien moins longue que celles infligées à ses trois complices dans le réseau terre-neuvien.   

Les autres accusés  

Tan Tui Huynh

GEN - ALEXANDRE PRÉFONTAINE  TRAFIQUANT
Photo courtoisie
  • Condamné à 12 mois de prison    

Rodney Noseworthy  

  • Condamné à 30 mois de détention    

Charles Noftall  

  • Condamné à trois ans de pénitencier