/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19 : «À qui j'enlève les ressources?» demande le chef d'une urgence

Coup d'oeil sur cet article

La deuxième vague de COVID-19 commence déjà à se faire sentir dans les centres hospitaliers où le nombre de patients augmente et le personnel commence à manquer. 

Aux soins intensifs de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal, le nombre de patients atteints augmente chaque jour. «On commence à revivre ce qu'on a vécu à la première vague», a expliqué le Dr François Marquis, chef des soins intensifs de cette institution, à LCN.

La pression se fait sentir. «On est dans un moment qui est de loin pire sur certains points que la première vague», ajoute le médecin.

«Tout le monde avait l'énergie, voulait mettre l'épaule à la roue, acceptait de faire des concessions, là on est dans une situation complètement contraire», affirme-t-il.

Dans son département, il peine à trouver le personnel nécessaire. «Avant de ravoir des patients COVID, j'avais de la difficulté à ouvrir 50 % de mes lits de soins intensifs», lâche-t-il.

Afin de répondre à la demande du gouvernement, soit de soigner 16 patients atteints de COVID-19 et de maintenir les autres activités normales, il doit trouver 48 infirmières.

«On ne sait pas où on va les trouver», dit-il en insistant sur le fait que la situation est similaire dans les autres hôpitaux.

Le défi est de trouver ces infirmières dans les autres départements, mais sans faire s’effondrer d'autres secteurs. «À qui j'enlève les ressources?» s’interroge le médecin de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Il dit que même si le nombre d’hospitalisations est moins élevé qu’au printemps, le système est déjà au maximum de sa capacité. Il croit que ceux qui vont en subir les conséquences sont les patients dont les traitements seront repoussés.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.