/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: un premier test d'antigènes rapide approuvé

Coup d'oeil sur cet article

Santé Canada a autorisé un premier test antigénique pour dépister rapidement la COVID-19, soit la technologie Panbio COVID-19 Ag de la compagnie pharmaceutique Abbott.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Ce test qui ne nécessite aucune instrumentation permet d’avoir un résultat en 15-20 minutes, explique la compagnie américaine, parlant d’une «option accessible et portable» pour le dépistage de la COVID-19.

Le test se fait aussi à partir d'un écouvillon inséré dans le nez. Il fournit des résultats de test préliminaires, précise-t-on.

«Les résultats négatifs n'empêchent pas l'infection par le SARS-CoV-2 et ils ne peuvent pas être utilisés comme seule base de traitement ou d'autres décisions de prise en charge, ajoute l’entreprise. Les résultats négatifs doivent être associés aux observations cliniques, aux antécédents du patient et aux informations épidémiologiques.»

L’entreprise assure que son produit est un outil utile en santé publique pour le dépistage à grande échelle des personnes soupçonnées d'avoir une infection active.

Le gouvernement fédéral a d’ailleurs annoncé mardi une nouvelle entente avec Abbott Rapid Diagnostics pour l'achat de jusqu'à 20,5 millions de tests de dépistage rapide Panbio COVID-19 Ag, qui détectent des protéines précises associées au virus. La ministre de l’Approvisionnement, Anita Anand, a précisé que 8,5 millions des nouveaux tests doivent être acheminés un peu partout au pays d’ici à la fin de l’année.

«Ces tests de dépistage d'antigènes contribueront à prévenir les éclosions à grande échelle lorsqu'on aura besoin de résultats rapides pour freiner la propagation du virus», a souligné sa collègue à la Santé, Patty Hajdu. À la période de questions aux Communes, elle a ajouté que les tests rapides simplifieront la vie de certains employeurs et de leurs travailleurs qui sauront en temps opportun s'ils doivent continuer de s'isoler ou non.

L'administrateur adjoint de la Santé publique du Canada, le Dr Howard Njoo, a aussi indiqué mardi que des lignes directrices sur l'utilisation des tests d'antigènes seraient bientôt émises.

La semaine dernière, Santé Canada a approuvé la technologie ID NOW de la même compagnie pharmaceutique Abbott. Le fédéral a annoncé qu'il réservait 7,9 millions de ces tests. Du lot, il s’attend à en recevoir 2,5 millions d’ici à la fin décembre.

Outre Abbott, Ottawa s’est aussi entendu avec les entreprises suivantes pour des tests rapides: Spartan Bioscience (jusqu'à 1,9 million de tests), bioMérieux Canada (jusqu'à 699 750 trousses de tests RP2.1 Diagnostic) et Inter Medico (jusqu'à 1,2 million de tests rapides GeneXpert).

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.