/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: d’autres régions pourraient virer au rouge

«Les gens doivent rester chez eux», insiste le ministre de la Santé, Christian Dubé

Coup d'oeil sur cet article

Avec un nouveau record de 1364 cas additionnels en 24 heures et 50 décès en seulement une semaine, il faut s’attendre à ce que d’autres régions passent au rouge, prévient le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui implore les Québécois de «rester chez eux».

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: COVID-19: hausse marquée de 1364 cas et 15 décès de plus au Québec

«On pourrait penser qu’il va y avoir d’autres régions en rouge», a signalé mardi le ministre de la Santé, réagissant à l’un des pires bilans journaliers depuis le début de la pandémie.

Photo Stevens Leblanc

La Santé publique a rapporté mardi plus de 1300 nouveaux cas d’infection à la COVID-19. Le nombre d’hospitalisations a bondi de 10% pour atteindre un total de 400 (voir tableau plus bas).

Pour ce qui est des éclosions actives, on en dénombre maintenant 500 à travers la province.    

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Benoît Mâsse, chef de l’Unité de recherche clinique appliquée au CHU Sainte-Justine, sur QUB radio:    

 

«Là, ce n’est plus uniquement de la théorie», a constaté M. Dubé. Depuis le 1er septembre, 120 personnes sont décédées de la COVID-19 à travers la province, s’est-il inquiété, en pressant les Québécois de respecter les consignes.    

  • Écoutez l'entrevue du maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, et du maire de Pointe-à-la-Croix avec Geneviève Pettersen, sur QUB radio:   

«On a encore la chance de la casser, la [deuxième] vague», a avancé le ministre. Mais, pour ce faire, «les gens doivent rester chez eux», a-t-il insisté.

Alors que ce n'était pas le cas pendant la première vague, la contamination communautaire est maintenant présente partout, et non plus concentrée à Montréal et dans les CHSLD, a expliqué M. Dubé.

«Maintenant, c’est tout le Québec qui est affecté», a-t-il observé.

«Ce n’est pas juste à Montréal, c’est ici, à Québec, c’est en Gaspésie, c’est en Estrie», a-t-il ajouté lors d’un bref point de presse avant la période des questions au Salon bleu.    

  • ÉCOUTEZ le tour de l'actualité de Mario Dumont, sur QUB radio:    

Legault en a assez, du «chialage»

En Chambre, devant un tel bilan, la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, a invité le gouvernement à «se ressaisir».

«Le temps des excuses est terminé. Les Québécois veulent avoir un pilote dans l’avion», a ajouté Mme Anglade.

«Qu’est-ce qu’elle aurait fait de différent ? Elle n’est pas capable de nous donner une idée, une suggestion. Juste du chialage», a rétorqué le premier ministre, François Legault.

Les partis d'opposition haussent le ton

La députée libérale Marie Montpetit, n'ayant visiblement pas digéré le commentaire du premier ministre, ne s’est pas gênée pour répliquer, vers la fin de la période des questions.

«Je veux juste lui rappeler que tous les Québécois, à l’heure actuelle, les experts, les parents, les familles se posent les mêmes questions qu’on vient poser en cette Chambre», a lancé la députée de Maurice-Richard en s’adressant à M. Legault.

«Ce qu’il dit, c’est que les Québécois sont des chialeux, puis ils chialent parce qu’ils posent ce genre de questions là», a-t-elle ajouté.

 Les autres partis d’opposition ont également durci le ton à l’Assemblée nationale.

«La CAQ réalise qu’ils sont en train d’échapper la gestion de la deuxième vague», a dénoncé en début de journée le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois.

«Ils ne peuvent pas blâmer la semaine de relâche une deuxième fois», a ajouté le député de Gouin.

Photo Stevens Leblanc

Réticences concernant Alerte COVID

À l’instar du Parti québécois, M. Nadeau-Dubois a réitéré ses réticences au sujet de l’application Alerte COVID, au point de refuser d’encourager les Québécois à la télécharger.

«Pour le moment, nous, on est sceptiques. [...] Moi, je ne l’ai pas encore téléchargée», a-t-il avoué.

Pour sa part, le chef parlementaire péquiste, Pascal Bérubé, a dit plaider pour le «libre choix».  

  • Écoutez la chronique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, sur QUB radio:   

Les fois où on s’est fait dire de rester chez nous  

Jeudi 24 septembre

Christian Dubé

«Pour éviter les éclosions, restez chez vous!»

«Il faut s’assurer qu’on se limite à ce qui est vraiment nécessaire. Puis, qu’est-ce qui est nécessaire? C’est d’aller au travail, c’est d’aller à l’école. Et je demanderais aux Québécois, s’il vous plaît, d’éviter les contacts sociaux.»

25 septembre

Christian Dubé

«Hier, on a envoyé un message très clair aux Québécois. Que, peu importe le palier d’alerte de votre région, vous devez limiter vos contacts et vos activités sociales! Je pense que le message a été très clair.»

«Je le répète, je vous demande d’annuler les soupers entre amis à la maison [...] tous les rassemblements que vous pouvez éviter. Pour le prochain mois, on réduit nos contacts au minimum.»

29 septembre

Christian Dubé

«Quand on l’a annoncé, qu’on l’a dit: “Arrêtez de faire les contacts”, il aurait fallu arrêter là, là, encore plus. Mais c’est déjà trop tard. Est-ce qu’on peut commencer aujourd’hui, puis s’assurer que, dans deux semaines, on va arrêter d’avoir l’augmentation?»

Dr Horacio Arruda

«Là, c’est comme on dit: tout le monde à la maison, et puis on
diminue le nombre de contacts.»

30 septembre

François Legault

«Ce qu’on essaie de faire, c’est de limiter les contacts.»

«À partir de minuit, ça va être tous les rassemblements qui vont être interdits.»

1er octobre

Dr Horacio Arruda

«Restez avec votre bulle familiale, interagissez le moins possible avec d’autres.»

François Legault

«Notre objectif est d’avoir le moins de contacts sociaux possible avec des gens avec qui on n’habite pas.» 

BILAN DE LA PANDÉMIE AU QUÉBEC  

Date Nouveaux cas Décès Hospitalisations Soins intensifs
3 octobre 1079 6 334 64
4 octobre 1191 8 361 (+27) 62 (-2)
5 octobre 1364 7 397 (+36) 67 (+5)
Total depuis le printemps 81 014 5899 7153 -

 Sources: Gouvernement du Québec/INSPQ

500 Nombre d’éclosions actives

50 Décès dans la dernière semaine 

120 Décès depuis le 1er septembre

À VOIR AUSSI:               

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.