/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Le Centre-du-Québec pourrait être une des nouvelles régions en zone rouge

Coup d'oeil sur cet article

Le Centre-du-Québec risque d’être une des régions qui pourraient très bientôt basculer en zone rouge étant donné que le nombre de cas confirmés de COVID-19 y augmente dangereusement. 

• À lire aussi: COVID-19: d’autres régions risquent de passer au rouge

• À lire aussi: COVID-19: hausse marquée de 1364 cas et 15 décès de plus au Québec

«La tendance est à la hausse et c’est très préoccupant alors oui, nous pourrions aller dans le rouge si la situation ne s’améliore pas», avance la Dre Caroline Marcoux-Huard, médecin-conseil à la Direction de santé publique du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. 

  • ÉCOUTEZ le tour de l'actualité de Mario Dumont, sur QUB radio :   

Actuellement, la région qui comprend la Mauricie et le Centre-du-Québec compte une vingtaine d’éclosions, dont 15 concentrée dans le Centre-du-Québec.

Mardi, en commentant le dernier bilan des cas dans la province – soit 1364 nouveaux cas en 24 heures -, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a averti qu’il fallait s’attendre à ce que de nouvelles régions passent au rouge.

À la Fromagerie Lemaire, dans le secteur de Drummondville, la directrice, Annie Deschênes, se prépare à fermer ses salles à manger.

«Je suis persuadée que la région va passer en zone rouge. Alors on va se tourner vers les livraisons et les commandes pour emporter. On garde le moral, même si je trouve injuste que le milieu de la restauration prenne la claque encore une fois.»

L’école secondaire Marie-Rivier, à Drummondville, également, fait partie des 29 écoles du Centre-du-Québec touchées par la COVID-19.

Des élèves de secondaire 4 et 5 rencontrés devant l’école mardi midi ont dit souhaiter de tout cœur que la région évite le palier d’alerte maximale.

«J’espère que ça n’arrivera pas parce que ça va être fatigant porter le masque à la journée longue, surtout dehors», a dit un jeune. «Moi non plus je ne veux pas qu’on devienne une zone rouge parce que l’école à la maison un jour sur deux, il y en a pour qui ce sera très difficile», a ajouté une élève.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.