/sports/soccer/impact
Navigation

Henry garde les deux pieds sur terre

Coup d'oeil sur cet article

Thierry Henry était certainement heureux de voir son équipe tenir tête à la meilleure formation de la MLS avant les rencontres de mercredi soir, mais il garde les deux pieds fermement sur terre.

• À lire aussi: Victoire inattendue

« On a gagné à Toronto aussi et après on n’a pas su enchaîner, a-t-il fait remarquer. On a réussi à battre les deux équipes qui sont en tête du championnat, mais on n’a pas su gagner contre d’autres équipes. »

Il espère maintenant que ses hommes seront en mesure de reproduire le même genre de performance contre une autre très bonne équipe, l’Union de Philadelphie, qui sera le prochain adversaire de l’équipe dimanche.

« Je crois en ce que je vois. On a eu un bon match et nous devons poursuivre sur cette lancée. Il faudrait qu’on essaie de gagner deux matchs d’affilée, ça ferait du bien. »

S’accrocher

Si l’Impact l’a emporté, c’est parce qu’il a su s’accrocher malgré la pression du Crew en seconde demie, surtout après le but vainqueur marqué sur un tir de pénalité de Bojan.

Ça n’a pas nécessairement toujours été joli, mais quand on parvient à se sortir d’une séquence de cinq rencontres sans victoire, on est un peu moins regardant. Henry a surtout souligné le fait que son équipe a lutté d’égal à égal sans nécessairement avoir autant de munitions.

« Une victoire est une victoire. Ce sont les premiers du championnat même s’il leur manquait [Lucas] Zelarayan et [Darlington] Nagbe. Ils peuvent faire rentrer un joueur comme [Fanendo] Adi. Il a fallu faire un bloc bas et tenir.

« Ce que les joueurs ont donné ce soir, c’est bien. Il y a des choses à peaufiner, mais un match n’est jamais parfait, mais c’est une belle victoire. »

Attention 

S’il y a une constante cette saison, c’est que l’Impact a tendance à donner des buts en fin de première demie pour se compliquer la vie.

« C’est un but qu’on donne encore une fois et il va falloir qu’on rectifie ça », a concédé Henry, qui a quand même clairement dit préférer parler des éléments positifs.

« On est en train de remonter en puissance et il y a des blessés qui reviennent. »

Mais il ne peut nier que son équipe doit corriger certains détails pour progresser.

« Dans les 40 premières minutes, on les a mis en difficulté, mais on n’a pas su concrétiser.

« Dans plein de matchs, on s’est mis nous-mêmes en difficulté et on a failli le refaire quand on leur a donné la balle sur le but. »


L’Impact disputera son prochain match dimanche quand il visitera l’Union de Philadelphie.