/news/currentevents
Navigation

La coroner Géhane Kamel va présider l’enquête publique sur la mort de Joyce Echaquan

FD-DECES-ATTIKAMEK
Photo courtoisie Joyce Echaquan quelques mois avant son décès.

Coup d'oeil sur cet article

La coroner et avocate Géhane Kamel va présider l’enquête publique ordonnée par le coroner en chef relativement à la mort de Joyce Echaquan, cette femme attikamek de 37 ans qui est décédée le 28 septembre au Centre hospitalier de Lanaudière, près de Joliette. 

• À lire aussi: Le racisme et les Autochtones

• À lire aussi: Manawan fait ses adieux à Joyce Echaquan

Me Kamel est responsable depuis peu du Comité sur la mortalité dans les communautés autochtones et inuites, créé par le Bureau du coroner.

Elle s'occupe aussi de l'enquête sur les nombreux décès survenus dans les CHSLD du Québec au cours de la première vague de la pandémie de la COVID-19. Son expertise a aussi été engagée pour faire la lumière sur le triste sort de la fillette martyre de Granby et sur le décès d’un participant du Marathon international de Montréal, Patrick Neely, 24 ans, pendant l'édition 2019.

Pour ce qui touche aux audiences de l’enquête publique du coroner sur la mort de Joyce Echaquan, elles se dérouleront devant public l’an prochain.

C’est la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qui avait annoncé samedi, sur Twitter, la tenue de cette enquête. Celle-ci s’ajoute notamment à celle menée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière.

Rappelons qu’avant de mourir, Joyce Echaquan avait tourné une vidéo dans laquelle elle était victime de propos racistes et de gestes de maltraitance présumés de la part d’une infirmière et d’une préposée aux bénéficiaires du Centre hospitalier de Lanaudière. Ces deux employées ont depuis été congédiées.