/world/middleeast
Navigation

Trump veut que les derniers militaires américains quittent l'Afghanistan d'ici Noël

Trump veut que les derniers militaires américains quittent l'Afghanistan d'ici Noël
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump a affirmé mercredi qu'il voudrait retirer tous les militaires américains d'Afghanistan d'ici Noël, c'est-à-dire plus rapidement que prévu par l'accord entre les États-Unis et les talibans. 

• À lire aussi: Les États-Unis réduisent de 5200 à 3000 leurs effectifs militaires en Irak

«Nous devrions faire rentrer à la maison d'ici Noël le petit nombre de nos courageux hommes et femmes qui servent encore en Afghanistan!», a tweeté le président américain, qui briguera le 3 novembre un second mandat face au démocrate Joe Biden.

Le milliardaire républicain promet depuis des années de «mettre fin aux guerres sans fin», et n'a jamais caché qu'il espérait accélérer le retrait à l'approche de la présidentielle.

L'administration Trump s'est engagée à retirer toutes les troupes américaines d'Afghanistan mi-2021 au plus tard dans un accord historique signé le 29 février avec les talibans pour mettre fin à la plus longue guerre des États-Unis. En échange, les insurgés se sont engagés à ne pas laisser des terroristes opérer depuis les territoires qu'ils contrôlent, et à entamer des négociations de paix directes inédites avec le gouvernement de Kaboul.

Ces dernières ont débuté en septembre, avec plusieurs mois de retard, et n'ont pas encore permis d'aboutir à une entente pour diminuer la violence, voire conclure un cessez-le-feu.

Malgré ces maigres avancées, l'armée américaine a entamé son retrait au rythme prévu par l'accord, voire plus rapidement. En septembre, il y avait 8 600 militaires américains en Afghanistan, mais le Pentagone avait fait savoir qu'une nouvelle phase du retrait était imminente.