/news/society
Navigation

Il y a du «racisme systémique», selon Labeaume

Le maire de Québec soutient que le phénomène est bien observable dans la province

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo Stevens LeBlanc Le maire de Québec, Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement au gouvernement Legault qui refuse d’utiliser le concept de « racisme systémique » pour décrire la situation au Québec, Régis Labeaume affirme que « ce phénomène existe malheureusement chez nous ».

• À lire aussi: Mort de Joyce Echaquan: François Legault présente ses excuses au nom du Québec

C’est ce qu’on pouvait lire jeudi après-midi dans un billet publié sur la page Facebook du maire de Québec.

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Capture d'écran, Facebook

Au lendemain d’une rencontre avec Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, M. Labeaume s’exprime sur ce sujet redevenu d’actualité après le décès, dans des conditions tragiques, de Joyce Echaquan, une femme attikamek injuriée sur son lit de mort à l’hôpital de Joliette.  

« De mon point de vue, le racisme systémique est un phénomène insidieux qui persiste dans l’environnement social d’une population ou d’une communauté. À des degrés divers, ce phénomène induit des comportements empreints de préjugés négatifs à l’égard des personnes racisées. Ce racisme est aussi systémique parce qu’il perdure dans le temps et se reproduit », soutient le maire.

Définition personnelle

Celui qui est sociologue de formation ajoute : « Ce phénomène existe malheureusement chez nous, mais je comprends que les réflexes qu’il provoque sont généralement de nature inconsciente ou irraisonnée, bien que certains soient lourds d’agressivité, et éventuellement de haine ».

Enfin, Régis Labeaume prévient que « cette définition est tout à fait personnelle, elle ne prétend pas être LA définition, et se veut essentiellement le résultat de la somme de [ses] observations quotidiennes dans la cité ».