/sports/football
Navigation

Pier-Olivier Lestage: 1er espoir au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Dans le premier classement du top 20 du Bureau de de recrutement de la LCF publié jeudi et outrageusement dominé par les joueurs évoluant dans la NCAA, Pier-Olivier Lestage est le premier espoir provenant des programmes universitaires canadiens.

• À lire aussi: Stern n’a rien perdu de son enthousiasme

Seul joueur du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) qui a percé ce premier classement de trois, le garde des Carabins de l’Université de Montréal pointe au 11e rang. On ne retrouve que six joueurs qui ont évolué au Canada. À l’exception de Lestage, les cinq autres ont évolué pour une formation de l’Ouest.

«Je ne saute pas au plafond et je ne veux pas trop m’exciter parce que ça ne changera pas grand-chose à l’objectif final, mais c’est une belle tape dans le dos, a imagé le gaillard de 6 pi 3 po et 295 livres. Il s’agit d’une belle reconnaissance. C’est flatteur et je suis content d’être le premier espoir de U Sports, mais 2020 est une année spéciale et des joueurs qui auraient dû être dans le classement ne sont pas là, notamment mon coéquipier Redha Kramdi. Je ne suis pas inquiet. Il sera là un moment donné.»

Contrairement aux joueurs de la NCAA, ceux évoluant au Canada n’ont pas eu l’occasion de se faire valoir, cet automne, puisque la saison a été annulée. «Tout est un peu bizarre, a résumé le produit des Géants de Saint-Jean-sur-le-Richelieu. La saison est annulée et les gyms sont de nouveau fermés. La fermeture des gyms est l’aspect qui change le plus ma préparation et je ne pense pas que ça va ouvrir immédiatement après la pause de 28 jours. Disons que mon inventaire d’équipement pour m’entraîner n’est pas très grand. Je travaille sur des aspects sur lesquels je porte moins d’attention habituellement comme la flexibilité et la nutrition.»

En plus de Lestage, deux autres Québécois se retrouvent dans le top 20, soit l’ailier rapproché Bruno Labelle, des Bearcats de Cincinnati, et le secondeur Tyris Lebeau, des Minutemen de UMass. Le premier rang est occupé par le joueur de ligne offensive Alaric Jackson, des Hawkeyes de l'Iowa.

La NFL dans sa mire

Depuis un an, Lestage souhaite obtenir une occasion dans la NFL. «C’est mon objectif d’avoir une chance dans la NFL, a-t-il souligné. C’est devenu plus sérieux. Avec mon agent (Sasha Ghavami), on tente d’établir un plan, mais c’est difficile en raison des incertitudes. C’est certain que j’aimerais participer à une partie d’étoiles dans la NCAA, mais je ne me fais pas trop d’idées avec toute l’incertitude qui nous entoure.»

Tout juste avant le confinement de mars dernier, Lestage avait eu l’occasion de se produire sous les yeux de Paul Alexander qui était de passage au CEPSUM pour une clinique à l’invitation de l’entraîneur de ligne offensive Mathieu Pronovost. Entraîneur de la ligne offensive des Bengals de Cincinnati de 1994 à 2017, Alexander a eu de bons mots pour le garde des Bleus.

«Quand nous étions allés sur le terrain pour des exercices, il disait avoir été impressionné et que j’étais assez bon pour qu’il m’invite au camp qu’il fait chaque année pour les joueurs de ligne offensive en prévision de leur année de repêchage, a raconté celui qui a été choisi sur la deuxième équipe d’étoiles de U Sports en 2019. Ce n’était pas possible, pour moi l’an dernier, avec le confinement, mais nous avons l’intention de le relancer.»