/auto
Navigation

Préparez votre voiture pour l’hiver grâce à ces 4 astuces

Préparez votre voiture pour l’hiver grâce à ces 4 astuces

Coup d'oeil sur cet article

Préparer la voiture pour la saison froide fait partie des incontournables à cocher sur la liste à faire de l’automne. 

Il faut notamment vérifier l’état de la batterie, examiner les balais d’essuie-glaces, mesurer l’usure des pneus et en faire le changement. À cet égard, le Code de la sécurité routière exige qu’entre le 1er décembre et le 15 mars suivant, tout véhicule soit muni de pneus d’hiver. Or, rien ne vous empêche d’être prêts bien avant et même d’éviter les files en magasin et l’attente au garage.

À cet effet, voici quelques astuces d’entretien saisonnier recommandées par Canadian Tire pour préparer votre voiture pour l’hiver tandis que la température est encore clémente!

1. Mesurez l’usure des pneus : comment vérifier la profondeur de la bande de roulement des pneus ?  

Afin d’éviter tout glissement lors du freinage, il est important de vérifier régulièrement la profondeur de bande de freinage de vos pneus – le changement de pneus saisonniers est un excellent moment pour le faire.

Vous pouvez y arriver facilement avec une jauge de profondeur de bande de roulement, un petit outil pratique, ou encore le faire avec une simple pièce de 5 cents. 

Une fois la voiture stationnée, engagez le frein à main. Insérez ensuite la tige de jauge de profondeur dans les rainures entre les bandes de roulement du pneu, puis abaissez la base de la jauge jusqu’au pneu. Notez la mesure et répétez l’exercice à au moins 4 autres endroits sur le même pneu. La mesure la plus basse sera celle à utiliser pour juger l’état du pneu. 

Si vous utilisez une pièce de 5 sous, insérez-la dans la rainure, en orientant la tête de la reine vers le bas. Si le sommet de la couronne de la reine est visible, cela correspond à une mesure de 2/32”. Sachez qu’entre 5/32” et plus, le pneu est convenable. Il est donc fortement recommandé de le remplacer si la mesure est de 5/32” ou moins.

Faites le même exercice pour chaque pneu. Si vous notez des variations majeures sur un même pneu ou d’un pneu à l’autre, parlez-en à un spécialiste d’un centre-auto et optez pour le bon modèle de pneu à acheter.

2. Préparez-vous pour la neige : comment choisir de bons pneus d’hiver ?  

En deçà de 7 °C, le caoutchouc se durcit et diminue la traction et le freinage. Les pneus toutes saisons ne sont donc pas de taille. Il faut plutôt choisir des pneus d’hiver homologués qui affichent un symbole d’une montagne avec un flocon de neige sur leur flanc. 

Au Québec, les pneus d’hiver ne sont pas seulement obligatoires, ils constituent aussi un choix sécuritaire. En effet, les rainures et les nervures des pneus d’hiver repoussent l’eau et la neige fondante vers les côtés alors que les lamelles créent des arêtes qui permettent une bonne adhérence à la glace et à la neige. Cela améliore la tenue de route, le freinage et la maniabilité, même dans des températures froides.

Les pneus d’hiver devraient être de la même taille que les pneus d’origine. Pour en connaître la taille exacte, retrouvez l’information sur le montant de la portière ou dans le manuel du propriétaire. Par souci esthétique ou économique, un ensemble de jantes supplémentaire pour l’hiver peut aussi changer l’allure de la voiture tout en vous permettant d’économiser lors du changement saisonnier de pneus.

Afin d’arrêter votre choix sur des pneus d’hiver qui vous conviennent, consultez les cotes de performances de ceux-ci. Établies à la suite de tests d’experts sur des circuits fermés, les cotes mesurent la performance des pneus sur une chaussée sèche, mouillée, glacée ou enneigée ainsi que leur niveau de confort et leur économie de carburant.

Selon vos besoins et vos attentes, trouvez les pneus d’hiver qui chausseront le mieux votre voiture

3. Voyez-y clair : comment bien choisir des balais d’essuie-glace ?  

Il est nécessaire d’avoir une bonne vision à travers votre pare-brise et la lunette arrière. Assurez-vous donc de bien entretenir vos balais d’essuie-glace en les nettoyant de tout débris, en ne les utilisant que sur un pare-brise humide et en maintenant votre pare-brise propre.

Pour en vérifier l’état avant l’hiver, portez attention aux traînées, aux sautillements, aux bruissements et aux fendillements. Au besoin, procédez à leur remplacement en choisissant le modèle approprié à vos besoins et à la saison.

Parmi tous les modèles offerts, les balais d’essuie-glace conventionnels sont les plus abordables. Leur cadre de métal garantit leur durabilité. Bien qu’ils permettent d’essuyer la majeure partie du pare-brise, ils ont toutefois tendance à se soulever sous l’effet du vent et de l’accumulation de glace. 

Les balais d’essuie-glace d’hiver quant à eux ont un cadre de métal recouvert de caoutchouc qui prévient les accumulations de glace et de neige. Cela dit, ils adhèrent moins bien au pare-brise que des balais d’essuie-glace plats et ne conviennent pas à une utilisation estivale.

Plutôt légers et dynamiques, les balais d’essuie-glace plats résistent bien à l’effet du vent et à l’accumulation de glace et de neige. Conçus pour braver les conditions extrêmes de l’hiver, ils offrent une protection durable contre les traînées et demeurent performants en tout temps. 

Finalement, combinant des caractéristiques des balais conventionnels et des balais plats, les balais d’essuie-glace hybrides ont un cadre de métal robuste et ont un mince revêtement aérodynamique fait de plastique dur et de caoutchouc souple. En plus de balais d'essuie-glace performants, veillez à utiliser le bon liquide lave-glace. Puisque le liquide lave-glace d'été gèle en hiver, il est important de le remplacer ou de le faire changer à l'approche de la saison froide. À cet égard, il est recommandé d'utiliser un liquide lave-glace d'hiver conçu pour résister aux basses températures (certains jusqu'à -49 °C!) qui facilitera le dégivrage et permettra d'avoir un pare-brise dégagé à tout moment.

4. Soyez pleinement chargé : comment vérifier l’état de la batterie ?  

En vérifiant l’état de votre batterie d’automobile cet automne, vous éviterez les mauvaises surprises au moment d’utiliser la voiture par temps froid.

La durée de vie d’une batterie d’auto varie entre trois et cinq ans. Pour en vérifier l’état, faites d’abord une inspection visuelle : remarquez si les phares et les plafonniers éclairent pleinement ou semblent plus faibles, ce qui peut signifier une certaine défaillance de la batterie. Inspectez aussi l’état de la batterie. Remarquez si des câbles sont desserrés ou s’il y a présence de résidus de corrosion.

Portez attention lorsque vous démarrez la voiture. S’il faut plusieurs essais pour y arriver, la défaillance de la batterie pourrait être en cause. Or, des problèmes d’alternateur peuvent également rendre le démarrage difficile. Il est recommandé de faire vérifier le système de charge complet par un spécialiste d’un centre de service auto.

Il est possible de le faire vous-mêmes en suivant les instructions d’installation d’une batterie d’automobile ou encore de le confier à un expert d’un centre de service auto. 

Pour encore plus d’astuces d’entretien saisonnier de votre voiture, pour trouver les bons outils ou pour confier votre véhicule à des experts d’un centre de service auto, visitez www.canadiantire.ca

En collaboration avec