/news/society
Navigation

Arménie-Azerbaïdjan: les Arméniens manifestent contre le silence radio du Canada

Arménie-Azerbaïdjan: les Arméniens manifestent contre le silence radio du Canada
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des Québécois de la diaspora arménienne prévoient manifester jusqu'à samedi devant les bureaux de grands médias pour attirer l'attention sur les conflits qui font rage dans la région du Haut-Karabakh et demander à Ottawa de condamner le rôle de l'Azerbaïdjan et de la Turquie dans ceux-ci. 

• À lire aussi: Bombes au-dessus d’un vieux conflit

• À lire aussi: Bombardements et combats avant une première réunion de médiation

«La neutralité, c’est criminel. On ne veut pas que l’histoire se répète», a mentionné jeudi Kevork Kazanjian, l'un des organisateurs de la manifestation.

En fin d'après-midi, M. Kazanjian faisait partie de la cinquantaine de personnes rassemblées devant les bureaux montréalais de Radio-Canada pour demander une condamnation claire du gouvernement canadien envers la Turquie et l'Azerbaïdjan pour les attaques dans le Haut-Karabakh. Les manifestants souhaitaient aussi que le Canada reconnaisse la souveraineté de cet État, et espèrent qu'il soit un jour officiellement unifié avec l'Arménie.

Arménie-Azerbaïdjan: les Arméniens manifestent contre le silence radio du Canada
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

Le Haut-Karabakh est une région peuplée en majorité d’Arméniens, qui est située à l’intérieur des frontières internationalement reconnues de l’Azerbaïdjan, mais qui a fait unilatéralement sécession lors de la chute de l’URSS. Aucun État membre de l'ONU n'a reconnu son indépendance, et après être passée à travers une guerre sanglante qui a fait 30 000 morts, le territoire a été le théâtre de plusieurs escarmouches depuis la fin des années 90.

De violents affrontements y font rage depuis une douzaine de jours, et la Turquie soutient l'Azerbaïdjan.

Arménie-Azerbaïdjan: les Arméniens manifestent contre le silence radio du Canada
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

«Ce n’est pas une guerre égale, c’est une agression [...]», a pesté la manifestante Jessica Moukhtarian, qui craignait que l'histoire se répète, puisque 1,5 million d'Arméniens ont perdu la vie lors du génocide perpétré par le gouvernement turc en 1915.

Mme Moukhtarian a encore des cousins en Arménie et connait plusieurs Canadiens d’origine arménienne qui sont partis dans le pays pour défendre le territoire.

«On a juste nous-mêmes, des Arméniens qui se tiennent, et ça fait 12 jours qu’on supplie tout le monde pour ramasser de l’argent pour aider les Arméniens», a lancé Mme Moukhtarian, les larmes aux yeux.

Arménie-Azerbaïdjan: les Arméniens manifestent contre le silence radio du Canada
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

Conflit

Les deux camps s'accusent de la reprise des hostilités le 27 septembre, une crise parmi les plus graves, sinon la plus grave, depuis le cessez-le-feu de 1994, qui laisse craindre une guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

De grandes puissances sont impliquées dans le conflit qui pourrait dégénérer, alors que la Turquie appuie l’Azerbaïdjan et que la Russie est une alliée de l’Arménie.

Les organisateurs de la manifestation prévoyaient faire du bruit trois jours de suite, a précisé une des organisatrices de l’événement, Taline Zourikian. Ils comptaient se diriger vers les bureaux du journal «The Gazette» et Global News vendredi, et n'avaient pas encore pris de décision relativement à samedi.

Dimanche, des centaines de personnes ont manifesté au centre-ville de Montréal pour défendre ces mêmes revendications

- Avec les informations de l'AFP