/news/coronavirus
Navigation

Deuxième vague: les hôteliers «en détresse» manifesteront mardi à Québec

Durement éprouvé par la pandémie, l'Hôtel Clarendon a fermé ses portes temporairement, en raison du faible achalandage.
Photo d'archives, JEAN-FRANCOIS DESGAGNES Durement éprouvé par la pandémie, l'Hôtel Clarendon a fermé ses portes temporairement, en raison du faible achalandage.

Coup d'oeil sur cet article

Désespérés par la crise qui les frappe de plein fouet, les hôteliers de la capitale se réuniront devant l'Assemblée nationale mardi pour lancer un cri du coeur.

• À lire aussi: Le Capitole Hôtel ferme à son tour

• À lire aussi: La COVID-19 fait fermer des hôtels

• À lire aussi: Des hôtels forcés de fermer en raison du faible achalandage

La pandémie a affecté de façon importante les hôteliers de la région. Le Journal écrivait d'ailleurs mardi que deux d'entre eux – le Manoir du Lac Delage et l'Hôtel Clarendon – allaient fermer leurs portes temporairement en raison de l'affluence trop faible. Vendredi, c'était au tour de l'hôtel Le Capitole d'annoncer une suspension de ses activités

Vendredi, les hôteliers ont annoncé la tenue d'une manifestation pour faire entendre leur message et «leur profonde détresse». «Les hôteliers et tous les propriétaires d’établissements d’hébergement, de par leur profession et leur formation, sont habituellement des gens discrets et conciliants. Pour qu’ils en viennent à se regrouper pour dénoncer publiquement la situation, c’est qu’ils sont vraiment en crise et qu’ils se sentent abandonnés», fait valoir l’Association hôtelière de la région de Québec (AHRQ), par voie de communiqué.

La mobilisation se tiendra mardi devant l’Assemblée nationale, à 10h. «Plus d’une centaine d’entre eux poseront un geste symbolique pour dénoncer la catastrophe qu’ils vivent et pour interpeller fermement le gouvernement Legault.» 

Les hôtels de la région ont dû faire face à une baisse draconienne de leur occupation, depuis le début de la pandémie, qui a affecté durement tout le secteur du tourisme. Ils sont plusieurs à avoir subi des annulations en série et à avoir dû mettre à pied du personnel.  

Selon l'AHRQ, le taux d’occupation moyen des établissements se situait en septembre à 19,2%, alors qu’on le chiffre habituellement à 65% à cette période de l’année. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres