/entertainment/tv
Navigation

«J'ai eu la chance de continuer à travailler» - Marie-Louise Arsenault

«J'ai eu la chance de continuer à travailler» - Marie-Louise Arsenault
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Évoluant dans la sphère médiatique depuis plus de 25 ans, Marie-Louise Arsenault est une référence en matière de médias d’actualité et de littérature. À la barre des émissions «Dans les médias», à Télé-Québec, et «Plus on est de fous, plus on lit!», sur ICI Première, l’animatrice nous ouvre la porte de son univers fascinant. 

Son émission «Dans les médias» a récolté récemment trois prix Gémeaux dans les catégories Meilleure réalisation, Meilleur magazine d’intérêt social et Meilleure animation. Marie-Louise Arsenault se dit à la fois honorée et choyée de voir son travail ainsi récompensé. «Je suis contente de voir qu’on est soutenu par les gens du milieu. C’est un peu comme si on me disait: “Vas-y, ma grande, continue!”»

C’est d’ailleurs ce qu’elle compte faire cet automne sur les ondes de Télé-Québec, en animant la quatrième saison de «Dans les médias», qui s’annonce des plus captivantes.

«En cette période de pandémie, les gens consultent beaucoup plus les médias d’information et les médias sociaux, car ils se fréquentent moins au quotidien. Dans ces circonstances, il m’apparaît essentiel de porter un regard critique sur ces médias, qui sont le miroir de notre monde. Notre objectif, à mes collaborateurs et à moi, est d’apprendre aux gens comment fonctionnent les médias, mais aussi ce qui se passe en coulisses. On parle de jeux de pouvoir, de mises en images et de mises en scène. De plus, nous échangeons avec nos invités sur la place qu’ils occupent dans l’univers médiatique ainsi que sur les avantages et les inconvénients que ça comporte. On essaie le plus possible de faire des entrevues non complaisantes et d’offrir un regard différent aux téléspectateurs.»

Des collaborateurs pertinents

Marie-Louise Arsenault prend un immense plaisir à interagir avec ses divers collaborateurs. «Animer “Dans les médias” est pour moi une occasion de travailler avec des gens que j’adore et pour lesquels j’ai beaucoup d’admiration et de respect. Cette année, Noémi Mercier et Arnaud Granata sont de retour. Toutefois, Raed Hammoud a décidé de partir pour des raisons qui lui appartiennent. Il vient de lancer un album hip-hop (“Le pommier d’Ève”, sous le nom d’artiste Sael, NDLR) et il reste pour moi un très bon ami.»

Par ailleurs, l’animatrice accueillera cet automne plusieurs nouveaux venus. «Les journalistes Monic Néron et Vanessa Destiné se joignent à notre équipe afin de nous offrir différents points de vue. De plus, deux nouveaux duos d’analystes seront au rendez-vous. Tout d’abord, Marie-France Bazzo et Amir Khadir viendront parler avec nous de la pandémie et de bien d’autres sujets de société. De leur côté, Monique Jérôme-Forget et Luc Ferrandez, qui sont d’anciens politiciens, suivront avec nous la campagne électorale américaine. Nous parlerons aussi en leur compagnie de politique internationale et municipale.»

Se sentir utile

En dehors de son travail à la télévision, Marie-Louise Arsenault anime la 10e saison de «Plus on est de fous, plus on lit!» sur les ondes d’ICI Première. Cette émission lui a permis au cours de la dernière décennie d’aller à la rencontre de nombreux auteurs et artistes.

«J’ai beaucoup de gratitude envers le public, qui continue de nous suivre avec enthousiasme. Nous sommes actuellement repartis pour une nouvelle saison, qui s’échelonnera jusqu’en juin 2021.»

L’animatrice se trouve chanceuse de ne jamais avoir cessé d’animer durant les mois de confinement. «En mars, j’ai eu la chance de continuer à travailler. Des auditeurs et auditrices m’ont d’ailleurs confié que ma présence en ondes était pour eux comme un phare qui leur donnait un semblant de normalité dans tout ça. En toute humilité, je me suis sentie utile auprès d’eux, et c’est un sentiment agréable à éprouver. Toutefois, je trouvais ça un peu angoissant le soir, quand je rentrais chez moi. Je n’ai pas d’enfants et ma famille m’a manqué. Le fait de travailler tous les jours faisait en sorte que je n’avais pas trop le temps d’y penser.»

Vous pouvez suivre Marie-Louise Arsenault à l’animation de «Dans les médias», les jeudis à 21 h à Télé-Québec, et de «Plus on est de fous, plus on lit!», en semaine de 13 h à 15 h à ICI Première.