/sports/soccer/impact
Navigation

L’Impact veut enchaîner les victoires

Le gardien de l'Impact de Montréal, Clément Diop
Photo d'archives, Martin Chevalier Le gardien de l'Impact de Montréal, Clément Diop

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact de Montréal semble de retour sur les rails après une victoire aussi importante que surprenante face au Crew de Columbus mercredi. Désormais plus en confiance, les hommes de Thierry Henry ne prendront pas le temps de s’asseoir sur leurs lauriers. 

Qu’on le veuille ou non, une série d’insuccès crée des doutes. Ajoutez à cela d’innombrables blessures et l’Impact avait le moral dans les talons. Qu’à cela ne tienne, le onze montréalais a montré un visage beaucoup plus lumineux face au Crew, qu’il a battu 2 à 1.

«Contre Columbus, j’ai l’impression que nous étions prêts à sauter dans la mêlée, a mentionné en conférence vidéo le milieu de terrain Amar Sejdic, vendredi, mentionnant la bonne préparation de ses coéquipiers. Oui, nous avons parfois été mis à mal, mais finalement, nous avons bien joué, nous avons marqué deux buts et nous avons bien défendu en tant que groupe.»

C’est aussi ce que croit le gardien Clément Diop, qui a été plus convaincant que lors des rencontres précédentes. Il a vanté le travail de la défense, très critiquée récemment, et est déjà prêt pour un nouveau défi.

«C’est une victoire qui fait du bien, un gros match pour nous. Maintenant, nous sommes vraiment concentrés sur le prochain match. Il faut laisser cette rencontre dans le passé et enchaîner les bonnes performances.»

De la place pour les jeunes

L’entraîneur Henry a dû faire preuve d’un peu d’imagination pour aligner un bon onze de départ face au Crew qui, à ce moment-là, était au premier rang dans l’Association de l’Est de la Major League Soccer (MLS). Sejdic est l’un de ceux qui ont été appelés à enfiler le maillot bleu-blanc-noir.

«Plusieurs blessures et des cartons rouges nous ont forcés à utiliser le banc. C’était important pour les gars de montrer qu’ils pouvaient prendre le relais, jouer leur rôle. C’est bien pour bâtir la confiance des plus jeunes, y compris moi. C’est une longue saison et nous aurons besoin des jambes de tout le monde jusqu’à la fin», a analysé l’Américain d’origine allemande, qui a joué les 90 minutes de cette rencontre.

Il s’agissait là d’une deuxième titularisation pour le joueur de 23 ans, cette saison, et d’un premier match complet avec l’Impact. Peut-être sera-t-il encore utilisé dimanche, alors que Montréal visitera l’Union de Philadelphie?

«Nous avons battu l’équipe numéro 1. Parfait. Mais, maintenant, nous avons une meilleure chance de vaincre Philadelphie, qui est aussi assez haut au classement, et de faire encore mieux et de se placer dans une bonne position pour les éliminatoires», a conclu Sejdic.