/sports/fighting
Navigation

Lemieux tient promesse

Le cogneur l’emporte par knock-out au cinquième round contre Francy Ntetu

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN | David Lemieux a remporté sa gageure contre Francy Ntetu, samedi, au Centre Gervais Auto.

• À lire aussi: Une offre pour Lemieux, mais...

L’ancien champion du monde (42-4, 35 K.-O) l’a emporté par knock-out au cinquième round. Il a envoyé son adversaire deux fois au plancher avec son puissant crochet de gauche. 

En général, Lemieux a livré une meilleure performance qu’à son premier combat à 168 lb. Il a été particulièrement efficace lors des deux derniers rounds. 

«On a encore de petites choses à améliorer pour qu’il soit confortable à 168 lb, a souligné Marc Ramsay lors d’un point de presse. Une chose qui est sûre, pas question d’un retour à 160 lb. 

«J’ai bien aimé sa concentration surtout en début de combat. Contre Bursak, David avait eu des problèmes dans cette facette. Il était beaucoup plus concentré lors des premiers rounds. Il a besoin de voir plus de compétition à 168 lb afin de trouver ses repères pour de bon.»

Le lion rugit

Avec sa gauche dévastatrice,  Arslanbek Makhmudov a liquidé Dillon Carman en moins de 10 secondes au premier assaut
Photo courtoisie, Vincent Ethier / EOTTM
Avec sa gauche dévastatrice, Arslanbek Makhmudov a liquidé Dillon Carman en moins de 10 secondes au premier assaut

Avec la force de frappe d’Arslanbek Makhmudov et le menton fragile de Dillon Carman, on prévoyait un combat rapide. 

Makhmudov (11-0, 11 K.-O.) a donné un seul coup poing pour conserver son titre NABF des poids lourds. Le colosse dirigé par Marc Ramsay a envoyé Carman avec une puissante gauche dès la septième seconde de l’affrontement. 

Celui qu’on surnomme « Big Country » s’est relevé de peine et de misère. Il regardait vers le plancher et il ne donnait pas l’impression qu’il voulait poursuivre. 

« J’ai pratiqué ce coup pendant mon camp d’entraînement, a souligné Makhmudov. J’ai été surpris de voir l’arbitre mettre fin au combat. 

« J’étais prêt pour ce duel. Après mon dernier combat, j’ai pris seulement un repos de 10 jours. Puis, pendant le confinement, je n’ai jamais arrêté de m’entraîner. » 

On peut se demander si l’Ontarien avait vraiment le goût de se battre. On était très loin du Carman qui a battu Simon Kean. 

« Makhmudov m’a atteint avec une grosse main gauche, a mentionné Carman lors d’une conférence téléphonique. Par contre, ce n’était pas un coup pour mettre fin au combat. 

Carman a dénoncé l’arrêt du combat par l’arbitre.
Photo courtoisie, Vincent Ethier / EOTTM
Carman a dénoncé l’arrêt du combat par l’arbitre.

« Je crois que l’arbitre m’a mal compris. Je lui ai dit que j’étais correct, mais il a compris que je ne voyais pas. C’est un manque de communication. » 

On peut se demander si l’Ontarien avait vraiment le goût de se battre. On était très loin du Carman qui a battu Simon Kean. 

« Makhmudov m’a atteint avec une grosse main gauche, a mentionné Carman lors d’une conférence téléphonique. Par contre, ce n’était pas un coup pour mettre fin au combat. 

« Je crois que l’arbitre m’a mal compris. Je lui ai dit que j’étais correct, mais il a compris que je ne voyais pas. C’est un manque de communication. »

Mathieu expéditif

Lexson Mathieu n’a pas eu de difficulté à passer le KO à Tim Cronin au premier round.
Photo courtoisie, Vincent Ethier / EOTTM
Lexson Mathieu n’a pas eu de difficulté à passer le KO à Tim Cronin au premier round.

Lexson Mathieu (10-0, 9 K.-O.) n’a pas traîné lors de son combat contre l’Ontarien Tim Cronin (12-5-2, 3 K.-O.) en ouverture de gala. Le boxeur de Québec l’a emporté par knock-out dès la deuxième minute du premier round. 

Il devient ainsi le plus jeune gagnant du titre NABF des poids super-moyens. Avec cette ceinture, le protégé de François Duguay pourrait s’approcher du top 15 de l’IBF en raison de l’inactivité de plusieurs boxeurs aux quatre coins de la planète. 

Il a mis fin au combat avec une combinaison avec un coup au foie et un autre à la tête. Le pauvre Cronin, qui a eu visiblement le souffle coupé, ne s’est pas relevé. Il souffrait trop pour poursuivre le duel. 

« Je donne chacune de mes ceintures à mes grands-parents, a expliqué Lexson Mathieu. Ils ont tous mes trophées et mes ceintures remportés à la boxe. 

« Je suis content parce que je vais pouvoir leur en apporter une deuxième. »

On peut se demander s’il n’est pas venu à Shawinigan en touriste. Pourtant, il s’est imposé un confinement total de 24 jours pour deux petites minutes d’action. C’est un gros sacrifice pour un résultat décevant. 

Mathieu a commencé le duel en gaucher. Puis, lorsqu’il est revenu en droitier, le combat s’est terminé rapidement. 

« C’est un combat où on voulait que Lexson choisisse bien ses coups de poing, a souligné l’entraîneur de Mathieu, François Duguay. Il a mis fin au combat avec un coup qu’on avait travaillé pendant le camp d’entraînement. 

« À la fin du combat, on voyait la marque du coup de Lexson. Il a visé vraiment au bon endroit. »