/weekend
Navigation

«J’ai longtemps été insécure»

Pour une histoire d'un soir
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas un hasard si Joe Bocan a choisi de donner Est-ce que tu m’aimes encore ? comme titre à sa compilation regroupant ses plus grands succès. Car cette question, la chanteuse l’a secrètement formulée à l’endroit du public à maintes reprises dans les dernières années. Un aveu plutôt paradoxal pour celle dont les titres ont marqué toute une génération de mélomanes québécois.

« J’ai longtemps été tellement insécure », souffle Joe Bocan au bout du fil. 

En entretien au Journal, la chanteuse évoque la déception ressentie à la suite de son dernier album de chansons originales, La loupe, qui n’a pas eu le rayonnement espéré à sa sortie en 2013. Cette fameuse question, à savoir si le public la porte encore dans son cœur et dans ses souvenirs, est alors revenue au galop, lui trottant dans la tête à différentes reprises depuis. 

La plus récente ? Lorsqu’on l’a approchée pour prendre part au projet de tournée Pour une histoire d’un soir, aux côtés de Marie Carmen et Marie Denise Pelletier. Amorcée en février dernier, la série de spectacles a été interrompue, bien évidemment, par l’éclosion de COVID-19. 

« J’ai été surprise qu’on me le propose. Moi, avec ces deux grandes chanteuses ? Mais finalement, j’ai réalisé que j’avais ma place sur scène à leurs côtés », avance Joe Bocan. 

Tournée en veilleuse

Elle n’a pas dû attendre bien longtemps avant d’en avoir la confirmation. Salué tant par le public que par la critique, le projet a été couronné de succès à chacune des représentations. La chanteuse ne cache d’ailleurs pas sa déception à voir la tournée mise en veilleuse en attendant que les mesures sanitaires permettent aux trois complices de reprendre le collier. 

« Les derniers mois ont été difficiles. Tout ça, ça nous emmène dans une sorte de tristesse profonde, à laquelle je fais tout ce que je peux pour ne pas m’accrocher », confie-t-elle. 

C’est d’ailleurs grâce à Pour une histoire d’un soir que les fans peuvent désormais se procurer ce nouveau Est-ce que tu m’aimes encore ?, réunissant 14 titres du répertoire de Joe Bocan. Repartir à zéro, Ces femmes voilées, On parle des yeux, Paradoxale, Apocalypso... Bref, tous les incontournables y apparaissent pour la première fois ensemble.

« Après les concerts, quand on rencontrait les gens, on me demandait très, très souvent si j’avais un album de mes grands succès. Alors ça m’a fait réaliser que, oui, les gens veulent encore réentendre mes chansons. Et je ne pouvais pas le leur refuser », explique-t-elle, en riant. 

Retour vers le passé

Évidemment, la sortie de cette compilation a poussé Joe Bocan à se replonger dans le passé, évoquant des souvenirs de ses débuts, alors qu’elle chantait dans les bars du Quartier latin de Montréal. Cette époque s’est achevée à la fin des années 1980 quand Repartir à zéro l’a propulsée au sommet des palmarès radiophoniques. 

Il s’en serait toutefois fallu de peu pour que sa carrière prenne une tournure bien différente. En fait, elle aurait même pu ne jamais démarrer, les radios ayant initialement été réticentes à l’idée de jouer Repartir à zéro.

« Mon attaché de presse de l’époque, Loui Mauffette, a travaillé d’arrache--pied pour les convaincre de jouer ma chanson. Et finalement, quand ils ont accepté, j’étais super heureuse. Mais je ne savais quand même pas ce qui allait venir ensuite. Je n’ai jamais été carriériste, jamais pensé aux prochains succès », se souvient la chanteuse. 

Mais aujourd’hui, Joe Bocan sait très bien de quoi sera constituée la suite, annonçant avoir des idées plein la tête. En plus de la reprise de la tournée Pour une histoire d’un soir, attendue l’an prochain, la chanteuse a l’intention de revenir sur disque avec des chansons originales. 

« J’ai beaucoup de projets pour les prochaines années », promet-elle, sans toutefois en dévoiler davantage.  


L’album Est-ce que tu m’aimes encore est présentement sur le marché.