/news/health
Navigation

Quatre suicides en un mois: une communauté autochtone déclare l’état d’urgence

Coup d'oeil sur cet article

Une communauté autochtone du Manitoba a proclamé l’état d’urgence, vendredi, à la suite d’une nouvelle vague de suicides. 

Selon ce que rapporte Global News, quatre membres de la Première Nation Dakota de Sioux Valley se sont enlevé la vie durant le dernier mois, dont trois dans la dernière semaine.

Dans une lettre adressée aux ministres responsables des affaires autochtones de la province, ainsi qu’à Ottawa, le conseil de bande de cette nation d’à peine 2000 âmes a décrié le manque de ressources et a plaidé pour de l’aide urgente.

Les dirigeants de la Première Nation ont aussi noté que la situation est problématique depuis janvier.

Ils sont d’avis que la pandémie a empiré les choses.

«Les mesures sanitaires entravent nos habilités à conduire un processus de deuil et de thérapie culturel et traditionnel pour la santé et la sécurité de la communauté», est-il écrit dans la résolution votée par le conseil de bande vendredi.

Le bureau du ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, a confirmé à Global News que 141 000$ ont été envoyés à la Première Nation pour fournir de l’aide en santé mentale.

Une équipe d’urgence devrait arriver dans la communauté du sud-ouest du Manitoba mercredi, a-t-on également fait savoir.