/opinion/columnists
Navigation

Un «oubli» inexplicable

Coup d'oeil sur cet article

Les bras m’en tombent.

Vraiment, j’hallucine.

Jamais, dans l’histoire du Québec, un gouvernement n’a pris des décisions qui ont un tel impact sur notre vie de tous les jours.

Jamais.

  • Écoutez l'entrevue de l'expert en gouvernance Michel Nadeau avec Richard Martineau sur QUB Radio:

Et il n’y a rien par écrit? Aucun procès-verbal des discussions entre le premier ministre et le directeur de santé publique?

Tout se fait verbalement?

Incroyable.

Expliquez-nous, quelqu'un!

Il y a trois semaines, nous sommes déménagés ma femme et moi dans un complexe regroupant une vingtaine de condos.

Quelques jours après notre déménagement se tenait la réunion annuelle des copropriétaires.

On a fait ça – respect de la distanciation sociale oblige – dans le stationnement intérieur. 

Au début, la secrétaire a lu le procès-verbal de la dernière réunion. On l’a approuvé par un vote à main levée.

Puis le président de l’Association des copropriétaires nous a présenté le budget pour les dépenses de l’année en cours.

Travaux d’entretien, peinture extérieure, emplacement pour ranger les vélos, etc.

Ça a duré cinq heures. 

Une greffière présente sur place notait tout – le moindre échange, la moindre question...

Et une fois la réunion terminée, elle est rentrée chez elle et a mis tout ça au propre sur son ordi.

On parle ici d’une réunion de propriétaires de condos!!!

Et vous me dites qu’il n’existe AUCUNE trace écrite des discussions qu’ont eues le PM et le directeur de santé publique pendant LA PLUS IMPORTANTE CRISE QUE LE QUÉBEC A CONNUE???

Voulez-vous rire de moi?

Importance capitale

Désolé, mais, moi, je veux savoir ce que le Dr Arruda proposait à M. Legault lors des rencontres qu’ils ont tenues ces derniers mois, et ce que M. Legault a choisi d’écarter, et pour quelles raisons.

Comment se prenaient les décisions?

Sur quelles bases?

Que proposait le directeur de santé publique? Présentait-il un éventail de mesures au premier ministre?

Si oui, lesquelles?

Vous êtes en train de me dire qu’il n’existe aucune trace écrite de toutes ces discussions?

Je le répète: j’hallucine. 

Il me semble que c’est la moindre des choses...

On parle ici de réunions et d’échanges d’une importance capitale, pour ne pas dire historique!

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Le droit de savoir

Pascal Bérubé, ex-chef intérimaire du PQ, demande une enquête publique sur la gestion de la crise. Je l’appuie à 100%.

Pas parce que je n’ai pas confiance en MM. Legault et Arruda.

Mais parce que je veux savoir comment ont été prises les décisions qui, depuis sept mois, ont un impact direct sur ma vie, celle de ma mère et celle de mes enfants. 

J’ai le droit de savoir. 

Nous avons le droit de savoir. 

On est rendu à 6000 morts!

Jusqu’où la Santé publique menait le politique par le bout du nez?

Comment expliquer cette volte-face incompréhensible sur le port du masque?

Pourquoi n’a-t-on pas interdit les déplacements de personnel dans les CHSLD?

Merci, M. Bérubé!

En passant, pendant que je parle de Pascal Bérubé, j’aimerais le remercier pour le travail admirable qu’il a accompli à la tête du PQ. 

J’aurais aimé qu’il se présente, mais il en a décidé autrement.

C’est son droit. 

Mais je suis sûr qu’il aurait été un excellent chef. Il l’a démontré à maintes reprises.