/sports/hockey
Navigation

Des équipes de la Ligue américaine transférées au Canada?

Des équipes de la Ligue américaine transférées au Canada?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les formations canadiennes de la Ligue nationale de hockey (LNH) ayant leur club-école aux États-Unis songeraient à déménager temporairement celui-ci au nord de la frontière pour la prochaine saison.  

Pendant que le commissaire de la LNH, Gary Bettman, espère amorcer la campagne 2020-2021 le 1er janvier, du côté de la Ligue américaine, l’incertitude plane toujours. Certes, le circuit de développement avait identifié la date du 4 décembre pour le début de son calendrier régulier, mais selon le site Colorado Hockey Now, le tout sera repoussé.

Au Canada, les Flames de Calgary, les Oilers d’Edmonton et les Canucks de Vancouver comptent actuellement sur des filiales évoluant dans l’ordre à Stockton, Bakersfield et Utica. Aussi, question d’éviter les tracas avec les responsables de l’immigration et des douanes, ils pourraient rapprocher leur équipe de la LAH, d’après l’expert hockey Elliotte Friedman, du réseau Sportsnet.

Conséquemment, les joueurs rappelés ou rétrogradés n’auraient pas à se soumettre à une quarantaine obligatoire après chaque passage à la frontière. Par ailleurs, la même source ne s’est pas prononcée quant à la possibilité du transfert des filiales dans la ville où la formation principale dispute ses matchs.

Ailleurs au pays, le Canadien de Montréal, les Sénateurs d’Ottawa, les Maple Leafs de Toronto et les Jets de Winnipeg n’ont pas ce problème à résoudre, car leur club-école se trouve au Canada.