/sports/football
Navigation

Football universitaire: éclosion de COVID-19 chez les Gators

Coup d'oeil sur cet article

Le football universitaire américain n’échappe pas à la pandémie de coronavirus, des cas positifs ayant notamment contraint les Gators de l'Université Florida à suspendre momentanément leurs activités d’équipe, mardi.

L’institution a pris cette décision après que cinq nouveaux cas de COVID-19 eurent été détectés au sein de l’équipe pendant la journée, selon le quotidien Orlando Sentinel. Précédemment, une personne avait été déclarée positive chez les Gators la semaine dernière.

Ceux-ci doivent affronter les Tigers de Louisiana State ce week-end, mais la tenue de la rencontre demeure incertaine. La situation devait être réévaluée mercredi.

«Notre entraîneur-chef Dan Mullen a communiqué avec les joueurs et leurs parents. J’ai discuté avec le bureau de la Southeastern Conference [SEC], nos rivaux de la semaine passée, Texas A&M, ainsi que nos prochains adversaires, LSU», a affirmé le directeur athlétique de Florida, Scott Stricklin, par voie de communiqué.

Ailleurs dans la SEC, le duel Vanderbilt-Missouri prévu samedi a été reporté au 12 décembre. La COVID-19 a aussi frappé d’autres formations universitaires aux États-Unis, entre autres les Fighting Irish de Notre Dame qui comptaient dans les derniers jours de septembre presque 40 joueurs en isolation. Or, les 284 tests effectués la semaine dernière dans leurs rangs ont tous été négatifs, selon ce qu’a indiqué au magazine Sports Illustrated le médecin de cette université, le Dr Matt Leiszler.