/entertainment/movies
Navigation

Le cinéma en crise

Coup d'oeil sur cet article

Frappées de plein fouet par la crise du coronavirus, les salles de cinéma du Québec ont vu l’assistance et les revenus aux guichets chuter de 70 % depuis janvier.

• À lire aussi: Les salles de cinéma ne doivent pas servir de bouc émissaire

Dévoilées mercredi matin, les plus récentes données de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec démontrent l’ampleur de l’impact de la COVID-19. Entre le 3 janvier et le 6 août, le nombre d’entrées a chuté de 69,8 % par rapport à la même période en 2019.

Pour les recettes, la baisse est encore plus importante, à 71,4 %.

Les propriétaires de salles contactés par Le Journal n’en sont que plus pressés de recevoir l’aide financière qui leur a été promise par le gouvernement du Québec et qu’ils estiment cruciale pour les soutenir dans leur relance. 

« Ça ne va pas à la vitesse qu’on voudrait, mais ça avance », résume Robin Plamondon, qui exploite les deux cinémas Le Clap, à Québec.

Les lendemains de crise seront pénibles. Vincent Guzzo évalue qu’il lui faudra « entre cinq et dix ans » pour récupérer le manque à gagner de la crise dans les cinémas qui portent son nom.

« On calcule d’un an à un an et demi de rattrapage par mois de fermeture. Nous en avons facilement pour sept ans avant de passer à travers », dit de son côté M. Plamondon.

Industrie en danger

M. Guzzo ne croit cependant pas que les principales chaînes de cinéma de la province sont en danger, comme c’est le cas actuellement aux États-Unis, où de gros joueurs de l’industrie risquent la faillite.

« Au Québec, si des salles ferment, c’est parce qu’elles avaient déjà des problèmes avant la COVID. »

Petite lueur d’espoir, les deux dernières journées avant la fermeture, à la fin du mois de septembre, ont été les plus achalandées depuis la réouverture en juillet, au Clap. « C’est signe que nos clients ont confiance », se réjouit Robin Plamondon.  

Une chute draconienne des entrées et des recettes * 

  • Entrées du 1er janvier au 8 août 2019 : 11 452 061
  • Entrées du 1er janvier au 6 août 2020 : 3 457 478 (- 69,8 %)
  • Recettes du 1er janvier au 8 août 2019 : 96 348 959 $
  • Recettes du 1er janvier au 6 août 2020 : 27 569 648 $ (- 71,4 %)

* : Les cinémas québécois ont dû fermer leurs portes à la mi-mars pour les rouvrir le 3 juillet dans le respect des règles sanitaires. L’absence de superproductions américaines a également fait mal aux exploitants.