/news/consumer
Navigation

Les Montréalais pressés de faire poser leurs pneus d'hiver

Les Montréalais se sont pris d'avance pour réserver leur place pour leur changement de pneus à l'automne 2020. Sur la photo: L’homme de service Christopher Blais change un pneu au Garage Martin Jacques à Verdun.
CAMILLE LALANCETTE/24 HEURES/AGENCE QMI Les Montréalais se sont pris d'avance pour réserver leur place pour leur changement de pneus à l'automne 2020. Sur la photo: L’homme de service Christopher Blais change un pneu au Garage Martin Jacques à Verdun.

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais semblent vouloir s'y prendre d'avance pour faire poser leurs pneus d'hiver cet automne, plusieurs garagistes rejoints par le 24 Heures ayant déjà des rendez-vous de planifiés au moins jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Au Garage Martin Jacques, dans l'arrondissement de Verdun, la liste d’attente déborde jusqu’en novembre. Le propriétaire, Martin Jacques, compte 1500 personnes qui ont pris rendez-vous. 

«Le monde ont peur que les commerces ferment, ils ne veulent pas être pris comme au printemps passé», estime-t-il

«Il va y avoir beaucoup de pneus neufs. Les gens ont usé leurs pneus d’hiver cet été», a ajouté le garagiste.

Les Montréalais se sont pris d'avance pour réserver leur place pour leur changement de pneus à l'automne 2020. Sur la photo: Martin Jacques, le propriétaire du Garage Martin Jacques à Verdun. L’atelier affiche complet jusqu’au mois de novembre.
CAMILLE LALANCETTE/24 HEURES/AGENCE QMI
Les Montréalais se sont pris d'avance pour réserver leur place pour leur changement de pneus à l'automne 2020. Sur la photo: Martin Jacques, le propriétaire du Garage Martin Jacques à Verdun. L’atelier affiche complet jusqu’au mois de novembre.

Même son de cloche du côté du Centre du pneu Papineau. «On est trois semaines booké. On n’a plus de place au mois d’octobre, on est complet», a évalué le propriétaire, Daniel Belisle. Son garage reçoit entre 50 et 60 clients chaque jour pendant une semaine de cinq jours, pour un total d’environ 750 à 1000 rendez-vous planifiés pour les trois prochaines semaines.

Il remarque que les clients répondent à l’appel de s’y prendre plus tôt cette année. Il faut dire que certains redoutent une fermeture comme au printemps dernier, ce qui en avait empêché plusieurs de changer leurs pneus.

«Avec la COVID, s’il y a un autre confinement, les gens ne pourront pas poser leurs pneus d’hiver», a observé M. Belisle qui croit que ce n’est pas trop tôt. L'an dernier, une première tempête de neige s'était abattue sur la métropole dès la mi-novembre.

M. Belisle se réjouit de voir les clients dès maintenant, plutôt qu’à la dernière minute. «Si vous êtes propriétaire d’un restaurant, habituellement le samedi soir, entre 5h30 et 8h vous allez être plein. Alors notre but, c’est de rentabiliser l’atelier, parce qu’on sait qu’on va être plein en novembre», a-t-il lancé.

Le Centre de l’auto ICI Pneu Touchette a fait de la publicité incitant les automobilistes à prendre rendez-vous dès septembre et octobre pour mettre les pneus d’hiver.

«Notre promotion a vraiment bien fonctionné. On a un taux d’occupation beaucoup plus élevé que l’an passé», estime Stéphane Poirier, directeur des deux succursales de Pneu Touchette à Verdun et au centre-ville.

Il estime que l’attente est d’une dizaine de jours ouvrables et que 60% de ses 6000 clients ont déjà pris rendez-vous.

Quelques garages de la Rive-Sud et de Laval affichaient aussi des temps d’attente d'une à deux semaines. Toutefois, ils ont invité les gens à appeler pour trouver un moment de libre.

La date limite pour l’installation de ses pneus d’hiver est le 1er décembre, même s’il y a des risques de neige bien avant cette date.