/portemonnaie
Navigation

Pourquoi est-il payant d’étudier dans sa région?

Pourquoi est-il payant d’étudier dans sa région?

Coup d'oeil sur cet article

S’il y a bien une chose que la pandémie nous a enseignée, c’est que beaucoup de temps libre, c’est long, longtemps. Or, parallèlement (et heureusement), on a aussi réalisé qu’il y a une foule de choses intéressantes à faire dans nos régions et qu’il ne tient qu’à nous d’en profiter. 

À commencer par l’université – raison pour laquelle en 2020, il n’est vraiment plus nécessaire de s’exiler. À l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), il est d’ailleurs possible de suivre des cours dans l’un des 12 centres universitaires de l’institution, situés un peu partout au Québec.
 

RESTER CHEZ SOI (MAIS SORTIR QUAND MÊME !)  

Tous ceux qui y sont passés vous le diront, chaque université a sa personnalité et son ambiance. À l’UQTR, on remarque d’emblée l’atmosphère chaleureuse et une réelle volonté de veiller au bien-être des étudiants. On s’y sent comme chez soi et pour cause, car avec autant de centres universitaires partout dans la province, on demeure chez soi en étudiant dans sa région! 

En s’inscrivant à l’UQTR, il suffit de choisir l’établissement satellite le plus près parmi ceux de Joliette, L’Assomption, Repentigny, Terrebonne, Longueuil, Sorel-Tracy, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Victoriaville, Québec, Valleyfield et Vaudreuil-Dorion. Certains centres offrent des cours de jour à temps plein et d’autres de soir ou de fin de semaine à temps partiel. Les services de bibliothèque ainsi que les ressources destinées aux étudiants et aux mesures d’examens adaptés demeurent accessibles à tous. 

De quoi étudier paisiblement toute la journée et rentrer chez soi le soir pour déguster les petits plats préparés par ses parents – d’abord parce que c’est la meilleure cuisine, mais aussi parce que ça permet de réduire les coûts !

CES COÛTS...   

Qu’il faut prévoir : Il faut bien sûr payer la facture des frais de scolarité. Établis par le gouvernement du Québec, ils se chiffrent à environ 1700$ par année. Il faut ajouter à ce montant environ 500$ par session pour les frais afférents de l’établissement universitaire et l’achat de matériel scolaire. 

Au besoin, on peut compter sur le soutien et l’aide financière offert à l’UQTR. 

Et ceux qu’on peut éviter : En étudiant près de la maison, on réduit aussi tous les frais personnels à la vie universitaire comme les coûts (parfois exorbitants) d’un loyer en grand centre urbain, des assurances, de l’électricité, d’internet, de l’épicerie, d’une voiture, de l’essence, d’un stationnement ou de billets d’autobus voyageur pour se rendre à l’école dans une autre région. C’est une économie d’argent, mais aussi de temps! En étant plus proche, on peut consacrer plus de temps à étudier plutôt qu’à se déplacer!

UNE FIERTÉ SANS PRIX  

Enfin, opter pour une université tout près permet aussi de continuer de profiter de la région et de contribuer à l’économie locale (un petit latté préparé par le café du coin est un incontournable pour les cours en matinée). Au final, cela permet même de participer au rayonnement de la région en y trouvant un emploi qualifié grâce à un diplôme universitaire. 

En faisant les comptes, étudier dans un établissement universitaire à proximité permet d’occuper son temps (un peu trop) libre, et clairement, de gagner au change!

Pour en apprendre davantage sur l’Université du Québec à Trois-Rivières, pour découvrir les programmes offerts et pour vous inscrire, visitez www.uqtr.ca/centresuniversitaires

En collaboration avec

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux