/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Du ski en zone rouge: des centres de glisse heureux malgré les contraintes

Du ski en zone rouge: des centres de glisse heureux malgré les contraintes
Photo d'archives Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Les centres de glisse en zone rouge accueillent avec joie l’annonce du gouvernement qui confirme que la saison de ski aura lieu, malgré plusieurs contraintes qu’ils espèrent voir s’assouplir au cours de l’hiver.

• À lire aussi: On pourra skier, même en zone rouge

La ministre du Tourisme Caroline Proulx l’a confirmé, «les 75 stations du Québec pourront accueillir des familles». 

Un soulagement pour les montagnes situées en zone rouge qui craignaient de voir leur début de saison repoussé en raison de l’alerte maximale. «On est content, on va pouvoir skier en rouge, lâche Mélanie Morneau du centre de ski Le Relais à Lac-Beauport, c’est une excellente nouvelle». 

D’importantes restrictions amèneront beaucoup de gestion, mais les entreprises de glisse semblent disposées à faire face au défi.

Au Village Vacances Valcartier, dont le parc aquatique était ouvert cet été, on se dit prêt pour le défi. «On a opéré pendant l’été, alors on est bien rodé», disait la directrice Sandra Nadeau, heureuse de la nouvelle. 

Plan sanitaire

En prévision de la saison, plusieurs stations de ski avaient élaboré leur plan pour la vente de billets. Au Massif de Charlevoix, la priorité sera donnée aux détenteurs d’un abonnement pour la saison, tandis qu’il y aura une contingence pour les visiteurs quotidiens. Au Relais, les skieurs devront réserver une plage horaire avant de se présenter sur les lieux.

À l’intérieur des chalets, des mesures seront mises en place, mais la ministre Proulx a expliqué qu’en zone rouge, les gens pourront tout de même entrer dans les bâtiments pour se réchauffer et manger, à condition d’apporter un lunch. En zone orange, les cafétérias seront ouvertes. 

L’Association de stations de ski du Québec (ASSQ) a obtenu le feu vert du gouvernement en proposant également la tenue d’un registre des skieurs dans chaque station. 

Expérience agréable

Chez le groupe RCR, qui opère Stoneham et le Mont-Saint-Anne, on se dit «confiant» d’offrir une expérience agréable aux clients, malgré la fermeture des restaurants, bars et écoles de ski. «On va vivre avec», dit Simon Lefebvre avec résilience, bien que tous admettent que «c’est un gros morceau» de leurs revenus. 

Les stations de ski espèrent cependant un assouplissement des règles qui viendrait avec un retour de la Capitale-Nationale en zone orange. «L’hiver est long», faisait valoir avec optimisme la directrice générale du Relais. 

– Avec la collaboration de l’Agence QMI

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.