/misc
Navigation

Feu vert à Laval: un tournoi de football pourrait avoir lieu au printemps

Rouge et Or Football
Photo d'archives, Simon Clark L’Université Laval a obtenu une dérogation pour tenir des matchs de football en mai prochain.

Coup d'oeil sur cet article

L’Université Laval a obtenu le feu vert de U Sports de présenter en mai un tournoi de football réunissant six des meilleures formations au pays.

• À lire aussi: Tournoi de football en mai: une réponse sous peu de U Sports

• À lire aussi: Le football universitaire annulé

Désireux de relancer le football avec un événement unique, le Rouge et Or avait toutefois besoin de l’aval de U Sports puisqu’aucun match n’est permis habituellement pendant cette période. La dérogation est valide seulement pour cette année. Cette ouverture qui a été confirmée vendredi soir a pour objectif d’offrir aux athlètes des opportunités en cette période de pandémie.

«Il faudra voir si nous sommes capables de tenir l’événement en fonction des contraintes de la Santé publique, mais c’est une bonne nouvelle, a mentionné la directrice du Service des activités sportives (SAS). Rapidement, je vais m’asseoir avec Glen (Constantin) pour évaluer l’énergie et le temps que ça va prendre pour organiser le tournoi.»

Réunion au Québec

Le projet de Constantin est de réunir à Québec les équipes qui ont croisé le fer avec le Rouge et Or au fil des ans à la Coupe Vanier sauf les Huskies de Saint Mary’s dont le programme n’a plus le prestige d’antan depuis une dizaine d’années. La direction des sports des universités Western, McMaster, Calgary et la Saskatchewan ont déjà confirmé leur intérêt. Les Carabins de l’Université de Montréal ont également reçu une invitation.

S’il est possible de jouer au football du 10 au 16 mai, il faudra voir si les amateurs seront admis dans le stade du PEPS. «Selon notre plan A, il est très important de vendre des billets et d’avoir des amateurs dans les gradins sinon il ne pouvait pas y avoir de tournoi, a souligné Dionne. On n’a pas encore regardé les autres scénarios. Il faudra s’asseoir et regarder le budget et regarder les possibilités de partenariat. C’est certain qu’on ne tiendra pas l’événement si on est pour être déficitaire, mais ça serait différent si on pouvait arriver à un coût nul.»

«Si les amateurs ne sont pas autorisés et que le football est permis, on pourrait faire le tournoi pour la motivation des étudiants-athlètes, de poursuivre Dionne. Selon les scénarios, les équipes débourseraient pour une partie de leurs dépenses. C’est long un an sans sport et ce projet procurerait de la visibilité au sport universitaire et un bon niveau de compétition pour les athlètes.»

Les Carabins présents ?

Questionnée jeudi avant que la réponse soit connue, Manon Simard n’avait pas encore arrêté sa décision à savoir si les Carabins allaient accepter l’invitation. «Nous ne sommes pas rendus là dans notre réflexion et c’est prématuré de prendre une décision, a souligné la directrice du CEPSUM. Il faudra voir le contexte et les balises. Quand le scénario sera clair, je vais m’asseoir avec notre entraîneur-chef (Marco Iadeluca) et on va prendre une décision.»