/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Inquiétudes des travailleurs de la santé en Gaspésie

Coup d'oeil sur cet article

Avec les éclosions actives dans deux CHSLD et à l'Hôpital de Maria, la situation n’est pas facile pour les employés du réseau de la santé en Gaspésie.

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec s'inquiète qu'il y ait encore du déplacement de personnel entre certaines unités de l'Hôpital de Maria.

Les travailleurs sont inquiets du déplacement de personnel entre les zones chaudes et froides dans un même établissement.

Selon le syndicat, ces déplacements sont possibles en dernier recours pour éviter des ruptures de services en raison du manque de personnel.

«Il faut tenter d’éviter à tout prix ces déplacements-là. On le voit sur le terrain, les déplacements sont toujours la solution facile prise par le CISSS pour gérer la problématique», a expliqué vendredi Pier-Luc Bujold, président du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec.

Il existe d’autres solutions au manque criant de personnel, selon M. Bujold, comme le rehaussement de certains postes à temps plein.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie explique que, pour éviter une rupture de service, il peut arriver que la direction doive déplacer des employés d’une unité à une autre dans un même établissement.

«Dans ce cas-ci, toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections sont mises en application», a précisé le CISSS de la Gaspésie dans un courriel envoyé à TVA Nouvelles.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.